Aller au contenu principal

Le prix des veaux laitiers en chute libre

Le marché des veaux laitiers est dans la tourmente avec des prix en baisse régulière depuis plusieurs années.

© Vienne Rurale

«Depuis cinq ans, à partir de novembre, le prix des veaux laitiers est mauvais ». Et de nouveau cette année, Philippe Renaudet, éleveur laitier à Chenevelles (86) et responsable de la section lait de la Fnsea 86 et JA 86, doit faire ce constat amer. « Jusqu’à cette année, on arrivait à peu près à vendre les veaux, même si c’était à des prix bas, entre 20 et 30 €, voire 40 €. Il n’y avait que les veaux chétifs qui ne trouvaient pas preneurs ». Mais pour l’éleveur, en fin d’année, le point de non-retour a été atteint. Le ramassage de tous les veaux légers (de moins de 40 kg) a continué jusqu’au 15 novembre, mais par la suite, coops et privés n’en ont plus voulu. Conséquence : des attentes des acheteurs finaux, intégrateurs et exportateurs (vers l’Espagne) présents au marché de Lezay, qui veulent plutôt des animaux autour de 50 kg. « Des éleveurs m’ont même appelé en me disant qu’ils avaient reçu des factures à 0,00 €, signifiant qu’il n’y avait pas eu de vente ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité