Aller au contenu principal
Font Size

Le prix du maïs ensilage sur pied se stabilise à un niveau bas en 2016

Le prix de vente du maïs ensilage repose sur une équivalence de marge entre le grain et l’ensilage. Ce prix, de faible niveau aujourd’hui, fait de l’UF ensilage de maïs une énergie et un complément bon marché, même si le soja est sur une tendance haussière.

Cette année, les acheteurs auront plus particulièrement intérêt à acheter à la tonne plutôt qu’à l’hectare.
Cette année, les acheteurs auront plus particulièrement intérêt à acheter à la tonne plutôt qu’à l’hectare.
© N.C.

La meilleure base pour négocier le prix est de tenir compte du prix du maïs grain. Si celui de la récolte 2016 n’est pas encore connu, les analystes estiment que cette année, le prix devrait rester à un niveau bas, à l’instar de l’année 2015. Les prix du blé sont également sur une tendance de faible niveau. Ces prix devront être confirmés au moment de la récolte du grain. Il est peu probable, lors la récolte d’octobre/novembre, que la valeur de celui-ci évolue dans des proportions importantes. Le prix de l’ensilage est donc établi selon la parité maïs grain retenue au moment de la récolte. Il prend en compte également une équivalence entre le rendement grain sec et le tonnage en matière sèche de la plante entière. Les frais de récolte, de transport et de broyage des fanes, non engagés par le vendeur, sont déduits du produit grain (rendement fois prix/t). En revanche, la récolte de l’ensilage est assurée par l'acheteur.
Il est nécessaire de prendre en compte le rendement grain. En effet, le nombre de quintaux de grains augmente plus vite que le tonnage des tiges et feuilles quand les rendements s’accroissent. Cependant, ce coefficient d’équivalence baisse pour des semis tardifs et des conditions de végétation perturbées par la sécheresse ou le froid.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 26 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité