Aller au contenu principal

Le prix du miel bousculé par un marché mondial excédentaire

En 2003, la création de l’Association de développement apicole avait pour but de donner à la filière régionale un outil d’étude technique et de promotion. Samedi 4 février, le marché du miel était au cœur des travaux de l’assemblée générale organisée aux Ruralies.

Face au développement de la production frauduleuse, l’ADA veut un renforcement des mesures de contrôle de la part de l’UE.
Face au développement de la production frauduleuse, l’ADA veut un renforcement des mesures de contrôle de la part de l’UE.
© C.P.

En 2016 le prix du miel s’est effondré. Étienne Bruneau, président du groupe de travail miel du COPA-COGECA intervenu au cours de l’assemblée générale de l’association de développement apicole sur ce sujet. Samedi 4 février, devant la trentaine d’adhérents participant aux travaux annuels organisés à l’espace régional de Poitou-Charentes aux Ruralies, il est revenu sur le contexte économique et commercial dans lequel les apiculteurs ont évolué l’année passée.
Alors que les prix d’achat du miel français augmentaient de manière constante depuis cinq ans, en 2016 les apiculteurs ont été confrontés à un recul significatif, parfois même un réel désintérêt, des grossistes pour le miel français. Une tension sur les marchés difficile à comprendre. Cette même année, la production française plafonnait à 9 000 tonnes de miel.
Étienne Bruneau a offert un début d’explication en amenant ses interlocuteurs à observer le marché mondial. Ainsi, alors que la demande de miel était stable sur les cinq dernières années, la production mondiale explosait. Une croissance qui interpelle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité