Aller au contenu principal

Gestion de l’eau, canicules
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »

Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la climatologie, interpelle les élus sur la continuité écologique et le traitement des eaux usées.

Inondations à Niort, hiver 2020
Début février2020, le débit de la Sèvre niortaise a été très important, déclenchant une vigilance inondation.
© CM

On essaie de gérer un stock théorique quand il faudrait soutenir, relancer le fonctionnement d’un cycle naturel ». Par ces mots, Laurent Denise, ancien navigateur de combat dans l’armée de l’air, essaie de recentrer le débat sur l’eau autour des éléments qui lui semblent fondamentaux. « Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole », certifie-t-il au risque de déplaire. Ou pas exclusivement. « L’artificialisation des sols participe fortement à l’accélération du transfert de l’eau de pluie vers la mer, au détriment de la recharge des nappes, pose le militant. L’été les territoires sont secs, la végétation souffre. Elle ne se développe pas ».

Formé à la climatologie dans le cadre de son ancienne activité professionnelle, l’initié, résident depuis 2012 à Celles-sur-Belle, certifie : « dans cette discipline, on part du principe que c’est la végétation qui permet la pluie ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité