Aller au contenu principal

Le programme agricole des deux finalistes

Revenu des agriculteurs, Pac, liens entre industrie, distribution et loi de modernisation de l’économie (LME), investissements et normes sont les thèmes agricoles traités par les deux finalistes de l’élection présidentielle.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen (ici à Brest fin mars pendant le grand oral organisé lors du congrès de la Fnsea) sont arrivés en tête du premier tour avec respectivement 24,01 % et 21,30 % des voix.
Emmanuel Macron et Marine Le Pen (ici à Brest fin mars pendant le grand oral organisé lors du congrès de la Fnsea) sont arrivés en tête du premier tour avec respectivement 24,01 % et 21,30 % des voix.
© T.M.

Marine Le Pen : sortir de l’Europe
La candidate frontiste défend le modèle de l’agriculture familiale, seul moyen selon elle de garder du lien social. Elle souhaite restaurer la souveraineté alimentaire de la France en remplaçant la Pac par une Paf (Politique agricole française). Au bout de deux ans, l’État fixera des prix minimum garantis pour qu’à terme les agriculteurs puissent vivre de leur travail sans avoir besoin de recevoir des aides une fois sortis de l’Union européenne. La France sortira des différents traités internationaux signés par l’Europe. Des droits de douane seront prélevés sur les produits importés de pays qui font du dumping social et environnemental par rapport à la France.

Emmanuel Macron : 5 Mds d’euros d’investissements
Le candidat d’En marche ! veut un plan Marshall pour moderniser l’agriculture. Il compte y dédier 10 % des 50 milliards d’euros d’investissements prévus pour redresser l’économie française. S’y ajoute le doublement des fonds pour développer les mesures agro-environnementales, portés à 200 millions. Il veut organiser un Grenelle de l’alimentation qui rassemble tous les acteurs de la filière tout en accompagnant le regroupement des agriculteurs dans des Organisations de producteurs (OP) plus puissantes pour peser davantage dans les négociations commerciales et ainsi reprendre de la valeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité