Aller au contenu principal

Le programme agricole des deux finalistes

Revenu des agriculteurs, Pac, liens entre industrie, distribution et loi de modernisation de l’économie (LME), investissements et normes sont les thèmes agricoles traités par les deux finalistes de l’élection présidentielle.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen (ici à Brest fin mars pendant le grand oral organisé lors du congrès de la Fnsea) sont arrivés en tête du premier tour avec respectivement 24,01 % et 21,30 % des voix.
Emmanuel Macron et Marine Le Pen (ici à Brest fin mars pendant le grand oral organisé lors du congrès de la Fnsea) sont arrivés en tête du premier tour avec respectivement 24,01 % et 21,30 % des voix.
© T.M.

Marine Le Pen : sortir de l’Europe
La candidate frontiste défend le modèle de l’agriculture familiale, seul moyen selon elle de garder du lien social. Elle souhaite restaurer la souveraineté alimentaire de la France en remplaçant la Pac par une Paf (Politique agricole française). Au bout de deux ans, l’État fixera des prix minimum garantis pour qu’à terme les agriculteurs puissent vivre de leur travail sans avoir besoin de recevoir des aides une fois sortis de l’Union européenne. La France sortira des différents traités internationaux signés par l’Europe. Des droits de douane seront prélevés sur les produits importés de pays qui font du dumping social et environnemental par rapport à la France.

Emmanuel Macron : 5 Mds d’euros d’investissements
Le candidat d’En marche ! veut un plan Marshall pour moderniser l’agriculture. Il compte y dédier 10 % des 50 milliards d’euros d’investissements prévus pour redresser l’économie française. S’y ajoute le doublement des fonds pour développer les mesures agro-environnementales, portés à 200 millions. Il veut organiser un Grenelle de l’alimentation qui rassemble tous les acteurs de la filière tout en accompagnant le regroupement des agriculteurs dans des Organisations de producteurs (OP) plus puissantes pour peser davantage dans les négociations commerciales et ainsi reprendre de la valeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité