Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Le programme de la Fête de la terre

© C.P.

La journée débutera dès 9 heures avec l’ouverture du marché fermier sur la parcelle agricole de 10 hectares au lieu-dit « les longées », à Échiré, en face de l’espace émeraude (ZA du LUC). Trois pôles exposants seront également installés : un pôle matériel pour découvrir les dernières innovations, un pôle animal pour approcher les animaux au plus près avant la grande présentation de l’après-midi, et un pôle filière qui rassemblera un grand nombre de partenaires du milieu agricole.
Toute la journée se tiendra aussi un pôle d’animations dédié aux enfants et il sera possible de faire un baptême en hélicoptère ou de conduire un tracteur.


Pour mettre en avant la question de l’utilisation de l’eau, thème de la Fête de la terre cette année, la Coop de l’eau et les syndicats d’eau du Vivier et du Centre-Ouest tiendront un stand afin d’expliquer le travail des agriculteurs dans la préservation de la ressource en eau, tant au niveau de la qualité que de la quantité.


À 10 heures, les moteurs vont vrombir pour les essais libres et chronométrés des Moiss’batt’cross, dont la course se tiendra entre 14 heures et 18 heures. Les concurrents de l’association « Les Poulies d’or » fouleront le terrain pour un show spectaculaire où des moissonneuses-batteuses réformées et transformées en machines de course s’entrechoqueront pour la victoire finale.
La remise des prix se tiendra à 18 h 30.


À midi auront lieu la visite officielle et le discours des organisateurs. Les festivaliers auront la possibilité de déguster des mets locaux.


À 16 heures, il sera possible de découvrir trois races ovines (mouton Charollais, Rouge de l’Ouest et mouton Vendéen) et cinq races bovines (Prim’Holsteins et Normandes pour les races laitières et Charolaises, Limousines et Parthenaises pour les races à viande) d’une quinzaine d’élevages du département.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Heurts et malheurs du vivre-ensemble
Chartes des riverains et de bon voisinage : les travaux sont engagés pour fixer les règles dans l’espace rural. Si les…
Publicité