Aller au contenu principal
Font Size

Le rendez-vous de l’agriculture connectée confirmé

Pour la deuxième année consécutive, la Chaire de mutations agricoles et l’Esa organisaient, vendredi 2 décembre, les « Rendez-vous de l’agriculture connectée » au sein de l’école. Un événement qui prend de l’ampleur.

Le deuxième rendez-vous de l’agriculture connectée
s’est penché majoritairement sur le rapport de confiance
ou de défiance qui existe avec les consommateurs.
Le deuxième rendez-vous de l’agriculture connectée
s’est penché majoritairement sur le rapport de confiance
ou de défiance qui existe avec les consommateurs.
© A.P.

Lancés en octobre 2015, les Rendez-vous de l’agriculture connectée fêtaient, vendredi 2 décembre, leur deuxième anniversaire. L’événement, organisé par l’Esa, a été une nouvelle fois une réussite et s’impose peu à peu dans le paysage de la recherche agricole. « Il est important pour l’Esa de s’impliquer dans le développement de ces nouvelles technologies et d’aider les acteurs de la filière au maintien de leur autonomie, explique ­Patrick Vincent, directeur général de l’école. C’est un travail que nous faisons en organisant ces Rendez-vous, mais l’enjeu est aussi d’arriver à adapter nos formations à tous ces nouveaux outils. »
Avec l’intervention de plusieurs économistes, sociologues et chercheurs autour des méthodes de commercialisation, du collaboratif ou encore de la traçabilité, ces deuxièmes Rendez-vous de l’agriculture connectée se sont tournés vers l’ensemble de la filière et majoritairement vers le rapport confiance/défiance des consommateurs.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 16 décembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité