Aller au contenu principal

Consommation
Le repas végétarien dans les cantines, un péril pour les éleveurs ?

Depuis le 1er novembre, les restaurants scolaires sont tenus de proposer un repas végétarien par semaine. La mesure, émanant de la loi Egalim, est en test pour deux ans et ne fait pas l’unanimité.

Les cuisiniers des collèges du 79 disposent d’un carnet de 55 recettes végétariennes pour l’instant. Ils sont formés aux nouvelles directives prônant une alimentation « saine et durable » afin de sortir de la logique des plats tout faits à réchauffer.
© Philippe Wall

Jeudi 30 janvier, une journée comme les autres au self du collège François-Albert de Celles-sur-Belle. Comme les autres ? Pas tout à fait, car voilà trois mois que s’applique la loi Egalim imposant un menu végétarien par semaine aux 531 demi-pensionnaires quotidiens. « Nous avons fait le choix, sur ces journées, de ne proposer que des alternatives végétariennes », explique Laurence Audé, la proviseure. Pâtes et bolognaise aux lentilles ou tajine aux légumes et pois chiches composent l’assiette du jour. Voulu par la loi Egalim, ce repas végétarien va de pair avec une amélioration des circuits d’approvisionnement. « Nous avions déjà lancé une politique volontariste en ce sens, rappelle la chef d’établissement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité