Aller au contenu principal
Font Size

Le Sival 2015 résolument tourné vers l'avenir

Vitrine professionnelle incontournable, le Sival qui s'est déroulé en ce début de semaine s'est montré une fois de plus à la hauteur des attentes de l'ensemble des acteurs du végétal.

Le Sival en chiffres : plus de 600 exposants dont 10% d'étrangers, 1500 marques, 30 000 m² de surface continue, plus de 20 000 visiteurs drainés à 50% vers les fruits et légumes et à 30% vers la viticulture.
Le Sival en chiffres : plus de 600 exposants dont 10% d'étrangers, 1500 marques, 30 000 m² de surface continue, plus de 20 000 visiteurs drainés à 50% vers les fruits et légumes et à 30% vers la viticulture.
© N.C.

Avec une fréquentation en hausse, au-dessus de la barre des 20 000 visiteurs, le salon des matériels et techniques viticoles, horticoles, arboricoles et légumiers, démontre une nouvelle fois la pertinence de son positionnement et sa place de référence pour toutes les productions végétales. Avec un thème ambitieux intitulé « Cap vers l'avenir des productions », l'innovation s'est imposée comme leitmotiv de ces trois jours d'exposition, au cours desquels plus de 600 exposants ont su rythmer les allées au grand plaisir des participants. Une parenthèse sympathique donc, dans un contexte général qui ne l'est pas vraiment comme en témoignait Bruno Dupont, le président du Sival : « Le malaise des producteurs est palpable. La conjoncture en ce début d'année, aggravée par les effets de l'embargo russe, parasite le marché des fruits et légumes. Plus globalement, l'économie française se porte mal et la confiance des autres pays en notre modèle s'étiole ». Comme pour faire front à cet environnement économique hostile, l'édition 2015 a su conjuguer dynamisme et concepts novateurs, un terreau propice au renouvellement des générations des professionnels du végétal. De nombreux jeunes se sont croisés ici ou là devant les stands, dans l'espace emploi ou encore durant l'opération Job Dating. Beaucoup sont venus dans l'espoir de trouver un emploi parmi la large palette qu'offre la filière du végétal (450 entretiens réalisés par 25 entreprises).

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité