Aller au contenu principal

Le Sky Easydrill HD Pro, de la Cuma l’Epron, a été mis en route

Le 12 juillet, les syndicats des eaux du Vivier (Sev) et du Centre-Ouest (Seco), avec la FdCuma 79, ont rassemblé une quinzaine d’agriculteurs, pour une démonstration avec le Sky Easydrill HD Pro de la Cuma l’Epron, au Gaec du Pis Aller, à Saint-Gelais.

Ces dernières années l’ont démontré, les conditions sèches estivales complexifient l’implantation des couverts végétaux – qui permettent de fixer les éléments minéraux du sol (notamment les nitrates) et de les recycler, évitant ainsi les lessivages à l’automne, et de limiter le développement de la flore adventice en interculture – et compromettent leur développement.

Pour tenter de remédier aux problèmes, les programmes Re-Sources des syndicats d’eau des Deux-Sèvres s’étoffent pour expérimenter de nouvelles modalités d’implantation des couverts végétaux. Des semences ont, par exemple, été proposées aux agriculteurs des bassins du Centre-Ouest et du Vivier pour tester des semis de couverts sous céréales et des semis d’interculture courte (entre deux céréales), notamment. Et, cette année, pour la première fois, le Sev et le Seco se sont associés pour accompagner la Cuma l’Epron de Surimeau, à Niort, dans l’acquisition d’un semoir pour semis direct. L’objectif est d’essayer, via un semis de qualité, de sécuriser l’implantation en limitant l’assèchement et le travail répété du sol.

Un semoir économique

Après plusieurs mois de réflexions et d’attente, le semoir Sky Easydrill HD Pro de 6 m de largeur de la Cuma l’Epron vient de semer ses premiers hectares, le vendredi 12 juillet, au Gaec du Pis Aller à Les quatre noyers, à Saint-Gelais. Le principe de la mise en terre de ce semoir existe depuis longtemps mais quelques éléments viennent d’évoluer.

Un disque de plus grand diamètre (435 mm), incliné de 1,5° et formant une ouverture de 3,5° pour nettoyer le fond du sillon, réduisant la puissance consommée et minimisant le bouleversement entre les lignes de semis, muni d’une rasette monobloc moulée étroite pour passer dans les débris végétaux, a été installé. Une double descente de semis permettant un réglage de deux profondeurs de semis si besoin sur la même ligne (ex : féverole à 5 cm et colza à 1 cm) a aussi été ajoutée. Le tout est monté sur un balancier équipé à l’avant d’une roue à bandage caoutchouc de contrôle du terrage, supportant deux éléments de semis en se terminant par deux roues plombeuses en acier. La pression sur l’élément est ajustable jusqu’à 250 kg par disque et le transfert de charge hydraulique permet de déplacer la pression entre l’avant et l’arrière, selon les conditions climatiques.

Ce semoir est équipé de trois trémies afin de jongler entre semences et engrais. La trémie Pro est adaptée aux petites graines ou engrais à faible dose, dont le flux est dirigé au choix entre la première ou la seconde descente, selon la profondeur désirée. Chaque doseur de trémie à entraînement électrique est équipé de cannelures s’adaptant à un large spectre de débit et d’espèces de végétaux ou d’engrais. La calibration assistée permet un réglage aisé de la dose par hectare et une vérification rapide du débit du doseur.

L’entretien périodique est minimisé avec huit articulations à graisser tous les 20 ha et chaque élément à graisser tous les 300 ha.

Disponible dans la plaine de Niort

La Cuma l’Epron propose une prestation de semis de couvert en dehors de son territoire, qui est subventionnée à hauteur de 10 €/ha, ce qui permet de réduire le coût de prestation final pour le bénéficiaire. Ce coût est estimé entre 35 et 45 €/ha (variable en fonction de la surface totale engagée). Les inscriptions sont toujours possibles. Les parcelles situées sur les communes de Fressines, Aigondigné, Prahecq, Vouillé, Aiffres, Niort, Chauray, Saint-Gelais, La Crèche, François, Echiré, Cherveux, Surin, Saint-Christophe-sur-Roc, Germond-Rouvre, Sainte-Ouenne, Villiers-en-Plaines, Saint-Gelais, Faye-sur-Ardin, Saint-Rémy, Sciecq et Saint-Maxire sont éligibles.

Informations :

Inscription au lien suivant : http://vu.fr/G4J ou en contactant Cédric Billy au 05 49 78 78 58 ou au 06 68 60 22 78, cedric.billy@eaux-du-vivier.fr, ou Julien Pigeau au 05 49 06 96 69 ou au 07 87 24 53 98, claire.burot@syndicat-seco.com. Les documents avec tous les détails de l’opération sont disponibles sur le site http://www.eaux-du-vivier.fr/fileadmin/sev/documents/Operation_de_couverts_hivernaux_en_semis_direct.pdf

 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité