Aller au contenu principal

Juridique
Le statut de collaborateur, une protection pour l'entreprise et le salarié

Les cotisations sont à la charge du conjoint, concubin ou partenaire pacsé. Mais cette dépense est à ramener systématiquement aux risques et aux conséquences que pourraient entraîner un accident sur l’exploitation.

Le statut de collaborateur, principal ou secondaire, ouvre des droits salariés.
© Franck Beloncle - CCMSA service image

Les cotisations du chef d’exploitation pour son collaborateur dépendent du caractère principal ou secondaire de l’activité agricole. Lorsque le collaborateur exerce une activité salariée en dehors de l’exploitation, son activité principale est déterminée par rapport à la durée de l’activité salariée exercée (peu importe le temps consacré au travail sur l’exploitation ou l’entreprise agricole) :

- si l’activité salariée est inférieure ou égale à un mi-temps, l’activité de collaborateur est considérée comme principale ;

- si l’activité salariée est supérieure à un mi-temps, l’activité de collaborateur est considérée comme secondaire.

Les cotisations pour le collaborateur principal

En tant que collaborateur principal, des droits s’ouvrent :

- la cotisation d’assurance vieillesse individuelle (AVI), qui donne droit à la retraite forfaitaire (appelée sur les revenus professionnels ou l’assiette forfaitaire provisoire de nouvel installé du chef d’exploitation ou d’entreprise agricole) ;

- la cotisation d’assurance vieillesse agricole (AVA plafonnée), qui donne droit à la retraite proportionnelle (assise sur une assiette forfaitaire de 400 Smic) ;

- la cotisation de retraite complémentaire obligatoire (RCO, avec une assiette forfaitaire de 1 200 Smic) ;

- la cotisation pension d’invalidité COLPI (montant forfaitaire) ;

- la cotisation d’assurance accident du travail et maladies professionnelles Atexa (montant forfaitaire et déterminé selon la catégorie de risque) ; - la contribution formation professionnelle (montant forfaitaire).

Les cotisations pour le collaborateur secondaire

- la cotisation d’assurance vieillesse agricole (AVA plafonnée, avec une assiette forfaitaire de 400 Smic) ;   

- la cotisation d’assurance accident du travail et maladies professionnelles Atexa (montant forfaitaire et déterminé selon la catégorie de risque) ;


- la contribution formation professionnelle (montant forfaitaire) ;

- la cotisation retraite complémentaire obligatoire (RCO, avec une assiette forfaitaire de 1 200 Smic).

Les démarches d’affiliation

Pour obtenir le statut de collaborateur, il suffit de remplir le formulaire de demande disponible sur le site de la MSA Poitou puis de l’adresser par lettre recommandée avec accusé de réception, ou de le déposer, contre décharge, à la MSA. Pour tous ceux qui remplissent les conditions, le statut de collaborateur prend effet à la date figurant sur l’avis de réception ou du récépissé de dépôt. Il est à noter que d’autres statuts existent (salarié, associé, co-exploitant...).

 

Légende photo : Le statut de collaborateur, principal comme secondaire, ouvre des droits salariés.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les travaux vont pouvoir commencer pour sept réserves

Jeudi 28 mai, le Tribunal administratif de Poitiers a rendu une première décision concernant l’autorisation environnementale…

Publicité