Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Le stockage de l'eau, un compromis entre attentes sociétales et valeur ajoutée

Dimanche 4 mars, la Coop de l’eau organise un Aper’Eau à Prahecq. Expliquer en quoi la sécurisation de l’irrigation participe aux objectifs de la loi sur l’eau et défendre les moyens de production agricoles sont les objectifs. Les agriculteurs sont attendus.

Avec 119 exploitations raccordées aux réserves, le programme de création de retenues de substitution de la Sèvre niortaise sécurise l’accès à l’eau pour 230 exploitations du bassin, soit 450 exploitants.
Avec 119 exploitations raccordées aux réserves, le programme de création de retenues de substitution de la Sèvre niortaise sécurise l’accès à l’eau pour 230 exploitations du bassin, soit 450 exploitants.
© C.P.

Alors que le programme de création de réserves de substitution sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase opérationnelle, Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture, Pierre Trouvat et Thierry Boudaud, respectivement président et vice-président de la Coop de l’eau, ont décidé de revenir, ce lundi 26 février lors d’une conférence de presse, sur la ligne qui est la leur depuis le début de la concertation.
Alors que 14 permis d’aménager sont revenus positifs et 5 négatifs - les refus implicites ont été motivés à la demande de la Coopérative de l’eau - les porteurs du projet, fidèles à la ligne du compromis qui les guide depuis sept ans, proposent des ajustements pour tenir compte des remarques formulées. « Un recours devant le tribunal administratif a été déposé pour les ouvrages des communes d’Amuré, de Saint-Hilaire-la-Pallud, d’Usseau, de Belleville et de Mougon. Il doit nous laisser le temps de trouver des solutions », certifie Pierre Trouvat. Ainsi la coopérative de l’eau a modifié pour 14 (*) des 19 réserves en projet les éléments visant à l’insertion paysagère.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Publicité