Aller au contenu principal

Droits et devoirs
Le transport d’animaux vivants en cas de fortes chaleurs

Les seuils de température dépendent des départements. Pour les Deux-Sèvres, les seuils d’alerte pour déclarer l’état de canicule sont de 35 °C le jour et de 20° la nuit, pendant au moins trois jours d’affilée.
© Météo France

En 2019, la France a pris un arrêté limitant le transport d’animaux vivants sur son territoire à certaines heures lors d’épisodes caniculaires. Cet arrêté est toujours applicable.
Un dispositif d’alerte de canicule a été mis en place au sein de l’interprofession. Dès qu’un département sera placé en vigilance orange ou rouge, les acteurs seront informés par mail. Voici un rappel de la réglementation en vigueur pour tout transport inférieur à 8 heures :
- Article 3 du règlement 1/2005 : Nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles.
- Arrêté du 22 juillet 2019 : Interdiction du transport routier d’animaux vivants réalisé entièrement sur le territoire national, dans le cadre d’une activité économique, avec un point de départ et un point d’arrivée en France, de 13 h à 18 h durant les épisodes caniculaires publiés sur le site de Météo France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité