Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Exposition
Le vin et son histoire s’exposent au Musée des tumulus

« Le vin, nectar des dieux », exposition consacrée à l’histoire du vin, investit le Musée des tumulus de Bougon jusqu’au 31 décembre 2007.

«Le vin est l’eau remplie de soleil », disait Galilée, l’astronome italien du 17e siècle. Cette citation écrite parmi d’autres sur les cimaises du Musée des tumulus clôture le parcours de l’exposition « Le vin, nectar des dieux ». Conçue par le pôle archéologique du département du Rhône, adaptée et scénographiée au Musée des tumulus, cette exposition consacrée à l’histoire du vin invite à un véritable voyage à travers le monde, de l’Orient à l’Occident, et retrace les différents modes de consommation, de ses origines, il y a 7000 ans, jusqu’à la fin de l’Antiquité.
« C’est extraordinaire ce que l’on peut raconter sur le vin, explique Elaine Lacroix, conservatrice du musée. Le vin, c’est à la fois le plaisir et le pouvoir. C’était les puissants qui offraient le vin. Il y a également une relation très étroite avec la religion avec le vin de messe symbolisant le sang, la vie. »

L’exposition, dans une belle robe grenat
Accueilli par Dyonisos (dieu grec du vin), le public découvrira lors d’un parcours chaleureux au cœur d’étoffes grenat le vin et sa culture. Le vin, plaisir des vivants, se dévoile au gré de la céramique grecque telle que le cratère, grand vase à deux anses et emblème de la culture du vin en Grèce. « Il était bu lors du symposium, détaille Elaine Lacroix. Sa consommation était très réglementée, l’ivresse n’étant pas tolérée. »Tandis que chez les Gaulois, le vin s’associait à la ripaille. Leur manière de boire n’a plus rien à voir avec le symposium grec, le vin est servi en abondance lors de banquets. C’est le chef de guerre qui régale, la relation à la puissance est très forte. La vaisselle est en bronze et les visiteurs pourront admirer des amphores (ancêtres de la bouteille) sabrées.
Prêtées par de nombreux musées dont le Louvre mais aussi le musée archéologique de Monterenzio (Italie), les oenochoés (variété de vases en terre cuite et en métal précieux servant à transvaser le vin), les skyphos (vases à boire)… tous ces vestiges des mondes oriental, grec, italique et gaulois racontent le vin, sans détours. De quoi étancher sa soif de connaissances vinicoles… A noter
De novembre à décembre puis de février à avril, le musée est ouvert tous les jours de 10 h à 17 h 30 et les mercredis, samedis et dimanches de 13 h à 17 h 30.
En janvier, le musée est ouvert uniquement le dimanche de 13 h à 17 h 30. Le musée est gratuit le 1er samedi de chaque mois (sauf en juillet et en août).
Renseignements au 05 49 05 12 13 ou musee-bougon@deux-sevres.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Entre deux pluies, les moissons profitent de l’éclaircie
Orge, colza, pois et, ici et là, blés dur et tendre : les battages se sont intensifiés dans la moitié sud du département. Qu’elle…
Publicité