Aller au contenu principal

Formation
L’École de l’Élevage Laitier veut dynamiser l’emploi en bovin lait

Afin de répondre à la demande en salariés, l’Association centrale des laiteries fédère quatre coopératives et la MFR de Bressuire pour proposer un nouveau Certificat de Qualification Professionnelle, intitulé « Ouvrier qualifié en élevage laitier ».

Patrice Roy, éleveur laitier près de Bressuire, est prêt à former un apprenti : « Le niveau de départ n’est pas le plus important, si la motivation et la volonté d’apprendre sont présentes. »
© Léa Calleau

Un fils qui arrête la production laitière quand son père prend sa retraite, un éleveur qui multiplie les heures et laisse filer les week-ends, un énième salarié qui s’en va… L’élevage de vaches laitières est confronté depuis plusieurs années à des difficultés pour recruter et pérenniser des ouvriers qualifiés. Pour redynamiser cette filière et la ressource laitière, un partenariat inédit s’est mis en place avec quatre coopératives, la MFR La Grange (Bressuire), à l’initiative de l’Association centrale des laiteries coopératives du Poitou-Charentes (ACLCCP, dit ACL).

« Les élevages se sont agrandis, ce qui demande plus de main d’œuvre, explique Laurent Chupin, le directeur de service à l’ACL. Les exigences sur la qualité de vie ont changé : avoir des week-ends et des vacances aide à durer dans le métier. Une des solutions pour répondre à cet enjeu est la création de l’École de l’élevage laitier. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité