Aller au contenu principal

Expression
L'édito de Mathieu Robert : "DLUO de la souveraineté"

© DR

Difficile de prédire quand le terme de « souveraineté alimentaire » sera devenu suffisamment fade pour que nos élus et responsables professionnels finissent par s’en détourner. On pourrait lui prédire une DLUO (date limite d’utilisation optimale) relativement courte, compte tenu des conditions singulières dans lesquelles il est apparu : à la faveur de mesures sanitaires inédites et d’une incroyable frousse collective, qui semblent désormais derrière nous.

On pourrait aussi s’attendre à ce que la valeur d’usage de ce vocable s’évapore rapidement, compte tenu de son caractère fourre-tout, qui pour certains remplace le terme « compétitivité », qui pour d’autres celui de « sécurité alimentaire ».

Oui mais.

Tant que l’exécutif continuera de répéter « souveraineté alimentaire » comme un mantra, les responsables professionnels continueront de les imiter. Et alors ?, demanderont certains. S’il n’était que de remplacer le terme « compétitivité », il s’agira seulement « d’ajouter du malheur au monde ».

Mais craindre pour la « sécurité » alimentaire de la France, comme c’est souvent sous-entendu, cela devient presque gênant, même en intégrant le changement climatique.

Rappelons simplement deux faits : la France est intégrée politiquement et économiquement à la première puissance agricole mondiale, l’Union européenne. Et avec environ 44 000  dollars de PIB par habitant en 2016 (données Banque mondiale), un Français est en moyenne dix fois mieux loti qu’un Bangladais, quand il veut acheter sa nourriture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité