Aller au contenu principal

Expression
L'édito de Mathieu Robert : "DLUO de la souveraineté"

© DR

Difficile de prédire quand le terme de « souveraineté alimentaire » sera devenu suffisamment fade pour que nos élus et responsables professionnels finissent par s’en détourner. On pourrait lui prédire une DLUO (date limite d’utilisation optimale) relativement courte, compte tenu des conditions singulières dans lesquelles il est apparu : à la faveur de mesures sanitaires inédites et d’une incroyable frousse collective, qui semblent désormais derrière nous.

On pourrait aussi s’attendre à ce que la valeur d’usage de ce vocable s’évapore rapidement, compte tenu de son caractère fourre-tout, qui pour certains remplace le terme « compétitivité », qui pour d’autres celui de « sécurité alimentaire ».

Oui mais.

Tant que l’exécutif continuera de répéter « souveraineté alimentaire » comme un mantra, les responsables professionnels continueront de les imiter. Et alors ?, demanderont certains. S’il n’était que de remplacer le terme « compétitivité », il s’agira seulement « d’ajouter du malheur au monde ».

Mais craindre pour la « sécurité » alimentaire de la France, comme c’est souvent sous-entendu, cela devient presque gênant, même en intégrant le changement climatique.

Rappelons simplement deux faits : la France est intégrée politiquement et économiquement à la première puissance agricole mondiale, l’Union européenne. Et avec environ 44 000  dollars de PIB par habitant en 2016 (données Banque mondiale), un Français est en moyenne dix fois mieux loti qu’un Bangladais, quand il veut acheter sa nourriture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Publicité