Aller au contenu principal

L’élevage bovin générateur de valeur ajoutée

Au sud de Niort, à Secondigné-sur-Belle, Ludovic a imaginé son installation en créant un troupeau de charolaises. La production de viande est complémentaire de l’activité céréalière.

Ludovic Bertrand et son père Pierre ont aménagé des boxes à vêlage afin d’optimiser le temps de travail et de réaliser des économies. Une installation qu’ils considèrent être leur avenir.
Ludovic Bertrand et son père Pierre ont aménagé des boxes à vêlage afin d’optimiser le temps de travail et de réaliser des économies. Une installation qu’ils considèrent être leur avenir.
© C.P.

En 2015, alors qu’il s’associe à son père, Ludovic Bertrand amène à l’exploitation familiale 120 ha de terre et un troupeau de charolais inscrits de 60 mères. « Mon père a été producteur de lait. Lui comme moi apprécions de conduire un troupeau. Très vite, nous avons jugé qu’un tel élevage nous ouvrirait des opportunités supplémentaires ».
Installés à Secondigné-sur-Belle, le jeune éleveur et son père Pierre entreprennent. L’Earl La Faverie, qui compte en tout 240 ha, est adossée à une activité d’entreprise agricole. La Sarl qui emploie deux salariés permet de rentabiliser l’investissement dans le matériel « dont les montants ne baissent pas », souligne Pierre.
En permanente effervescence, le duo, sollicité ici ou là pour l’achat et la vente de fourrages, a développé au fil du temps une activité de négoce. « Le troupeau nous donne l’opportunité de valoriser cette matière sur place », posent les chefs d’entreprise qui, par cette création, satisfont leur attirance pour l’élevage tout en travaillant au développement de la valeur ajoutée globale de l’outil. « Le temps de travail ne doit pas être en concurrence avec les autres activités.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité