Aller au contenu principal

Eau
L’élevage, « enjeu très important » du troisième contrat Re-Sources

Le troisième contrat Re-Sources, concernant près de la moitié de la réserve d’eau en Deux-Sèvres, a été signé vendredi 9 octobre par les gestionnaires locaux. Le volet agronomique a été renforcé pour faire des agriculteurs des acteurs majeurs de la reconquête de la qualité de l’eau.

Olivier Fouillet, président de la communauté de communes Airvaudais Val du Thouet et Dominique Régnier, présidente du syndicat d’eau du val du Thouet, sont signataires.
© CM

Ils n’auront jamais été aussi nombreux à la signature du contrat Re-Sources. Pour cette troisième mouture, ils étaient pas moins de 36 signataires, dont 18 OPA, à valider officiellement ce contrat visant à la reconquête de l’eau sur les cinq zones d’alimentation des ressources de Seneuil, du Thouarsais, du Cébron, de La Touche Poupard et de la Sèvre niortaise amont, soit près de la moitié des ressources en eau du département. « Cet outil est fondamental, assure Bernard Gauffreteau, président du SEVT. Dans le Thouarsais, le taux de nitrates dépasse les 90 mg. Avec le deuxième programme, nous avons réussi à stabiliser, ou tout du moins à réduire fortement, l’augmentation ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité