Aller au contenu principal

Manifestation
L’élevage façonne et fascine la Gâtine

Serge Bonnanfant est président du Festival de l’élevage et de la gastronomie. Les 25, 26 et 27 septembre, au marché de Parthenay, cet événement connaîtra sa cinquième édition.

Serge Bonnanfant, président du Festival de l’élevage et de la gastronomie.
Serge Bonnanfant, président du Festival de l’élevage et de la gastronomie.
© DR

Après la blonde d’Aquitaine et la limousine, le Festival de l’élevage accueille aux côtés des parthenaises et des moutons, la Normande. Une première pour une race laitière !

- Serge Bonnanfant : C’est effectivement une première. En production laitière, comme en élevage allaitant, la sélection génétique est essentielle pour améliorer les performances de la race. Outre l’incidence positive sur la rémunération des éleveurs, ce travail influe sur la qualité du produit fini. Les concours, au cœur du Festival de l’élevage et de la gastronomie, permettront aux consommateurs d'apprécier la qualité des animaux reproducteurs. Le ring, sur les trois jours, accueillera des spécimens bovins, ovins et équins. Les baudets seront égalemment de la partie.

Les organisations agricoles seront présentes sur le site au cours des trois jours. Mais les ambitions de cet événement vont au-delà de la sphère professionnelle. Ce rendez-vous, vous l'avez souhaité, parlera d'aménagement du territoire, de dynamique territoriale.

- - Effectivement, la Gâtine est un territoire qui, dans sa culture, son économie également, est marquée par les productions agricoles et plus encore par l'élevage. Ses habitants sont attachés au paysage façonné par cette agriculture. La haie, élément central du maillage si caractéristique de cette région, fera l'objet d'un pôle. En ce lieu, réflexions, informations et débats sur la vie de ce milieu complexe, sa fonction, les attentes que l'on a ou peut avoir de celui-ci, seront abordés. Les haies qui dessinent le paysage de Gâtine sont utiles, nécessaires même à l'élevage. Préserver les productions animales au cœur de cette zone géographique, c'est agir en faveur de leur maintien. Les habitants de la Gâtine sont aussi des consommateurs. Chacun peut assez facilement, à son niveau, par une consommation privilégiée des produits locaux, contribuer à préserver ce paysage qui nous est cher.

La gastronomie est le troisième volet de cette manifestation. Que sera-t-il dit sur ce sujet ?

- La gastronomie locale est à l'image du travail mené dans nos exploitations. En associant élevage et produits locaux, nous rappelons à chacun ce qui, à nous agriculteurs, nous paraît évident. Tout au long du festival, les visiteurs auront bien entendu l'occasion d'aborder ce sujet avec les professionnels. Mais surtout, il sera possible à chacun de consommer des produits du terroir. Le magasin Saveurs de Gâtine proposera à la vente une diversité de produits du terroir. Pour les repas du week-end, des sandwichs, agrémentés de charcuteries transformées à la ferme, seront mis en vente. Le samedi soir, le repas de gala qui se déroulera au palais des congrès se composera de produits locaux et d'un duo de viande d'agneau et de viande bovine de race parthenaise. Autant d'occasion de convaincre ce qui ne le sont pas encore.

 


Au marché aux bestiaux de Parthenay les 25, 26 et 27 septembre 2009

PROGRAMME

Vendredi 25 septembre :

Matin : arrivée des animaux.

Après-midi :

- concours parthenais (opérations des jurys) ;

- concours de jugement par les jeunes des lycées ;

- visite du festival par les écoles primaires.

Samedi 26 septembre :

De 9 h à 18 h :

- concours parthenais (opérations des jurys) ;

- concours de Rouge de l’Ouest (opérations des jurys) ;

- concours normand (opérations des jurys) ;

- concours mulassier (opérations des jurys) ;

- animation des différents pôles (produits du terroir, haie et installation des jeunes).

A 17 h 30 :

- inauguration du festival ;

- inauguration du marché aux bestiaux modernisé.

20 h 30 :

- soirée du festival, repas gastronomique, au palais des congrès de Parthenay, réservations au 05 49 94 03 44.

Dimanche 27 septembre :

De 11 h à 12 h : 

- remise des prix de sections.

De 15 h 30 à 17 h : 

- défilé des animaux primés ;

- remise des prix spéciaux toute la journée et animation des différents pôles (produits du terroir, haie).

Les concours et présentations d’animaux :

- concours national de la race parthenaise (250 bovins) ;

- concours interrégional Rouge de l’Ouest (80 ovins) ;

- concours interdépartemental normand (60 bovins) ;

- concours interdépartemental mulassier (30 équins) ;

- présentation de diverses races ovines (charmoise, charollais, solognote, suffolk, vendéen).

Le pôle sur la haie : hall d’animation sur le rôle de la haie dans le paysage.

Le pôle gastronomie : hall d’animation autour de la gastronomie locale (viande ovine et bovine, produits laitiers, pomme de Gâtine, boulangerie…) et dégustation des produits du terroir et restauration possible sur place.

L’animation pédagogique auprès des enfants :

- concours de jugement d’animaux par les jeunes des écoles d’agriculture ;

- présence d’élèves du centre de formation des apprentis de Niort - section boucherie ;

- visite du festival par les écoles primaires de la communauté de communes de Parthenay.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité