Aller au contenu principal

L'élevage made in Deux-Sèvres

120 portes ouvertes ont été organisées en Nouvelle-Aquitaine tout au long de la semaine Made in Viande, du 22 au 29 mai.

Loin de contester l'intérêt que portent les Français à leur alimentation, les agriculteurs, en signe d'encouragement, ouvrent leurs exploitations. À Beaulieu-sous-Bressuire, à Niort, à Geay, prochainement à Vanzay, les agriculteurs, fiers de leurs pratiques, proposent aux élèves, mais également à toute personne soucieuse de voir pour juger, de parcourir, en leur compagnie, leurs fermes.

Dans le cadre de la cinquième édition de l'opération Made in Viande, 120 portes ouvertes ont été organisées en Nouvelle-Aquitaine. L'ensemble des maillons de la filière s'est mobilisé : élevages, marchés aux bestiaux, centres de tri, entreprises d'abattage, boucheries-charcuteries.

Cette volonté de transparence a pour ambition de sortir du fantasme en montrant les réalités agricoles. Il ne s'agit pas pour le monde de l'élevage de nier l'évidence. « Progressivement et sans même en avoir pleinement conscience, les Français deviennent des flexitariens, ces omnivores du XXIe siècle qui mangent de tout, en quantité raisonnée », décrit Dominique Langlois, président d'Interbev, dans sa présentation de l'édition 2019 de Made in Viande. Et de certifier, portes ouvertes à l'appui, « que la filière s'attache à accompagner cette transition, en réaffirmant ses fondamentaux et en développant de nouvelles pratiques pour renforcer encore ses exigences de qualité, transparence et traçabilité ».

Xavier Deborde, Cécile Brassac, Romain Clochard (photos ci-contre) se sont engagés par leurs témoignages dans cet effort de transparence avec satisfaction. « Les enfants parlent de l'intérêt de leurs parents pour les produits du territoire. Cette réalité est encourageante », juge Xavier.



Chez Romain Clochard à Geay :

Ce week-end, cinquante personnes ont découvert un élevage de veaux de boucherie « loin des représentations », juge Pascal Paquier, président de la Cevap (coopérative des éleveurs de Vendée, Anjou, Poitou). Chez Romain Clochard à Geay, les curieux ont pris conscience de l’importance accordée au bien-être animal. Les parcs, l’ambiance dans des bâtiments particulièrement éclairés par la lumière naturelle ont surpris. L’alimentation 100 % d’origine française, sans huile de palme et sans OGM, sont des éléments convaincants. La société redécouvre l’élevage.

 

Chez Cécile Brassac à Saint-Liguaire :

42 enfants de l’école Sainte-Macrine, à Saint-Liguaire, sont venus découvrir l’élevage bovin de l’exploitation de Cécile Brassac. Ils ont appris que les ruminants, moutons, chèvres, chevaux se nourrissent d’herbe produite dans les prés de l’exploitation.

 

Action de promotion au magasin Carced Promocash de Niort :

La Fnsea et les JA 79, en collaboration avec le magasin Carced Promocash de Niort, ont organisé les 23 et 24 mai, une action de promotion des produits agricoles locaux (viandes, beurre AOP et fromages) à destination des clients du magasin (restaurateurs et associations). Au cours de cette opération développée dans le cadre de Made in Viande, les éleveurs mobilisés ont constaté deux discours. « Alors que certains clients appellent des produits locaux, symbole de qualité, d’autres restent rivés sur les prix. Le travail de sensibilisation aux filières locales doit se poursuivre », juge Thierry Bernier, président de la section bovine de la Fnsea 79.

À BEAULIEU-SOUS-BRESSUIRE

96 élèves de l'école Ste-Marie de Beaulieu-sous-Bressuire sont venus voir vaches et canards sur l'exploitation de Xavier Deborde. Dans le cadre de l'opération Made in Viande, l'éleveur tenait à permettre aux jeunes de sa commune de se familiariser avec les réalités de la ferme. « Nous avons échangé sur les régimes alimentaires des animaux. Une occasion de voir avec les enfants ce que chacun mange et pourquoi », explique l'exploitant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité