Aller au contenu principal

Festival de l’élevage et de la gastronomie
L’élevage mobilise aussi les jeunes générations

Le nombre de visiteurs ? L’entrée était libre, les organisateurs ne se risqueront à aucun chiffre. Cependant, de l’avis général, la mobilisation a été importante.

“Énorme », confiaient les organisateurs à la fermeture des portes du Festival de l’élevage et de la gastronomie. Un vocabulaire de « d’jeune’s », pour qualifier une manifestation qui cette année a fait la part belle à cette jeunesse investie et passionnée. Quid de ce rassemblement où 700 animaux de 4 espèces différentes et 13 races, sans les étudiants ? Dans les coulisses du salon, durant trois jours, ils ont soigné, alimenté, trait ces sujets appelés à parader sur les rings. De 7 h à 20 h, ils étaient une centaine venus des MFR de Bressuire, Coulon, Mauléon, Saint-Loup-sur- Thouet ou des lycées des Sicaudières à Bressuire,  Jacques-Bujault à Melle et Gaston-Chaissac à Niort à œuvrer aux côtés des éleveurs.
Ici pour épauler les professionnels, les jeunes lycéens ont également participé aux trophées des lycées organisés en race mouton vendéen, aux concours interlycées en race normande, au concours de jugement de bétail en races parthenaise et normande. Un investissement remarqué et apprécié pour ces 250 compétiteurs.
La septième édition du festival aura été un franc succès. Vincent Loiseau, en charge de l’organisation se félicite de la mobilisation tous azimuts. La présence de l’ensemble des partenaires de l’élevage a été soulignée. Fournisseurs, concessionnaires de matériels agricoles, organisations professionnelles, organismes de formation, ont par leur investissement montré  leur engagement en faveur de la dynamique du secteur de l’élevage. Un objectif qui fédère au cœur de la Gâtine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité