Aller au contenu principal
Font Size

L’élevage, un pan de l’économie, un élément de la gastronomie

Faire le buzz est la stratégie retenue par certaines associations pour attirer l’attention. Les agriculteurs, avec la convivialité d’un barbecue, proposent de prendre du recul.

Environ 80 personnes ont participé au barbecue organisé 
par les agriculteurs.
Environ 80 personnes ont participé au barbecue organisé
par les agriculteurs.
© Fnsea et JA 79

Pour certains il est synonyme de mort, pour d’autres de vie. L’élevage est, ces dernières années, au cœur de nombreux débats. Les points de vue s’opposent. Mardi 26 septembre, l’association 269 life organisait une opération baptisée Nuit debout devant les abattoirs. Une action visant à sensibiliser largement à la cause qui est la leur. « Contre toute forme d’exploitation envers les animaux », peut-on lire sur leur page Facebook.


De leur côté, les agriculteurs, ce même jour, défendaient le bien-fondé de leurs élevages. À Saint-Maixent-l’École, la convivialité d’un barbecue a été l’occasion de fédérer. Dans ce « contexte dramatique pour l’élevage », jugent la Fnsea et les JA 79, les agriculteurs ont souhaité partager un moment avec le grand public et les élus. Durant quelques heures, avec en bouche la saveur des produits du terroir, « environ quatre-vingts personnes ont échangé sur les façons de travailler, la qualité des produits et le devenir des paysages sans élevage », commentaient au terme de l’action les organisateurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité