Aller au contenu principal

L’enquête publique, ultime étape avant la mise en œuvre des réserves

Le projet de création de dix-neuf réserves de substitution, sur le bassin de la Sèvre Niortaise, entre en enquête publique le 27 février dans les communes des trois départements concernés : Deux-Sèvres, Vienne et Charente-Maritime.

Au total, 500 agriculteurs sont engagés dans ce projet ainsi que 600 emplois directs.
Au total, 500 agriculteurs sont engagés dans ce projet ainsi que 600 emplois directs.
© PixAile

Lancé en 2011 par la Société coopérative anonyme de l’eau des Deux-Sèvres, le projet de création de réserves de substitution sur le bassin de la Sèvre Niortaise marais Poitevin s’apprête à connaître son épilogue. Après cinq années d’études et de concertation, le dossier de demande d’autorisation de travaux a été déposé à la direction départementale des territoires et à la préfecture le 20 juillet dernier, et les permis d’aménager dans les dix-huit mairies concernées, le 25 juillet.
C’est maintenant au tour de l’enquête publique de prendre le relais. Elle démarre le 27 février prochain pour une durée d’un mois au cours duquel chacun est invité à venir donner son avis sur le projet. Les autorisations sont attendues dans le courant du second semestre de l’année 2017. Les travaux s’enchaîneront dans la foulée et s’étaleront sur une période de quatre ans, pour une mise en service progressive sur les campagnes d’irrigation de 2018 à 2021.
Le coût total du projet est estimé à 59 millions d’euros, soit 7 euros/m3 stocké. Le financement sera assuré à 70 % par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et des fonds européens Feader. Le reste sera pris en charge par les agriculteurs des exploitations concernées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
Agri-apiculteur, Thomas fait le pont entre deux mondes
Le 19 avril, la coopérative Cavac a annoncé le lancement de son miel Nectar des champs, fruit d’un travail engagé avec quatorze…
Publicité