Aller au contenu principal

Les agriculteurs se mettent autour de la table avec Leclerc

Une rencontre a eu lieu vendredi 19 février entre les directeurs des principales enseignes Leclerc du département, la Fnsea 79 et les JA 79. Des engagements ont été pris mais la grande surface attend toujours des mesures au niveau national et européen.

La réunion n’a pas réglé tous les problèmes, loin de là, mais elle a toutefois calmé un peu les esprits. À l’appel de la Fnsea 79 et des JA 79, cinq responsables des principaux centres Leclerc des Deux-Sèvres (Niort, Parthenay, Saint-Maixent, Bressuire et Thouars) ont accepté d’échanger sur la situation actuelle et sur les moyens qui peuvent être mis en place à leur échelle.

Deux axes de discussions se sont détachés. Le premier concerne la mise en avant des logos « viandes de France » et « lait de France » au travers des marques distributeurs, sur les produits bruts comme sur les produits transformés. Si rien n’est acté à l’heure actuelle, « des étapes vont être franchies dans les semaines ou les mois à venir », indique Alain Chabauty, président de la Fnsea 79. « Les centres Leclerc ont clairement affiché leur volonté et leur accord sur la transparence et l’origine des viandes », déclare Yannick Jadeau, responsable Leclerc de Bressuire. Toutefois, tous auront les yeux rivés sur la situation à Bruxelles, en espérant que le projet de décret sur la provenance des produits transformés sera adopté pour changer les choses plus en profondeur.
Le second axe de travail a porté sur le problème avec le groupe Bigard pour la viande et Savencia et son collecteur Terra Lacta pour le lait.

Au centre Leclerc de Bressuire, le 18 février (photos)

 

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 26 février 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité