Aller au contenu principal

Ovins-Caprins
Les aides PAC aussi conditionnées aux notifications de mouvements

Encore trop d'éleveurs se font épingler pour défaut de notification de mouvement. À chaque fois qu'un animal entre dans l'élevage ou en sort, l'éleveur doit s'assurer que le mouvement a été enregistré par un organisme habilité.

Sur les dix derniers mois, 296 troupeaux de plus de dix brebis reproductrices n'ont notifié aucun mouvement d'animaux, recense-t-on à l'Assel. Or, l'enregistrement des entrées et des sorties d'animaux vivants sur l'exploitation compte parmi les règles de conditionnalité qui s'imposent aux agriculteurs percevant les aides PAC. A l'occasion d'un contrôle, les agents de l'Etat croisent les données consignées dans la banque de données nationales d'identification (Bdni) avec celles archivées sur le registre d'élevage de l'exploitation. La régularité des déclarations sera ainsi appréciée. En cas de défaut, l'exploitant prend le risque de sanctions pouvant aller de 1% à 3% du montant des primes PAC qu'il perçoit. Une pénalité dont chacun, informé et rigoureux, peut se préserver, explique Jacques Ingremeau, éleveur et administrateur à l'Association de services aux éleveurs.

Lire la suite en page 5 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité