Aller au contenu principal

Les atouts et les faiblesses du soja

On promeut son implantation dans la région. Depuis quelques années, Terres Inovia comptabilise les résultats et les comparent, cherchant la meilleure conduite culturale.

Le nombre de grains par gousse est stable, en moyenne 2,17.
Le nombre de grains par gousse est stable, en moyenne 2,17.
© N.C.

Dans la volonté de réintroduire la culture du soja dans la région, afin d’augmenter l’autonomie alimentaire des élevages, il convenait de se pencher sur les résultats de cette culture en Poitou-Charentes. C’est ce qu’a fait Terres Inovia. Alexandre Losco, Elodie Tourton et Guy Arjaure se sont penchés sur la campagne soja 2015 et apportent aujourd’hui le bilan de l’observatoire. Leurs travaux portent sur 50 parcelles dans la région sur les 70 du réseau interrégional, dont 10 % étaient en bio. L’implantation fut correcte (des semis dans la première quinzaine de mai après les pluies) mais avec des dégâts liés aux pigeons et aux lièvres. De plus, la sécheresse du début de l’été est passée par là, associée à quelques pluies en fin de période estivale. La récolte a connu de bonnes conditions.
Trois variétés dominent : ES Mentor, ES Senator et Sultana. « Les meilleures levées ont été obtenues avec des semoirs mono-graines, plus précis, donnant de meilleures levées », analysent-ils. « Les nodosités se développent mieux en conditions irriguées, les sols calcaires les gênent dans une moindre mesure. Aucune parcelle cette année n’a eu d’accident majeur d’inoculation en Poitou-Charentes, même si l’inoculum a parfois manqué. » Terres Inovia n’a pu établir pour l’heure de corrélation entre les nodosités et le rendement.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 22 avril 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité