Aller au contenu principal

FCO
Les cantons de Thénezay et Ménigoute passent en périmètre interdit

Suite à la découverte mercredi d’un cas positif à Monteruil-Bonnin, dans la Vienne, ces deux cantons rejoignent le périmètre interdit qui s'étend dans le Nord du département. Le reste des Deux-Sèvres est en zone réglementée.

Le zonage par canton de la FCO dans les Deux-Sèvres.
Le zonage par canton de la FCO dans les Deux-Sèvres.
© DR

Vendredi 16 novembre, les derniers bastions de zone indemne dans les Deux-Sèvres tombaient. Les cantons de Niort Est et Ouest, Frontenay Rohan-Rohan, Mauzé-sur-le-Mignon et Beauvoir-sur-Niort n'étaient plus considérés comme zone indemne suite à la découverte à Luzay, dans le canton de Saint-Varent, d'un cas positif de fièvre catarrhale ovine.
Le préfet prenait immédiatement un arrêté pour définir une nouvelle zone de périmètre interdit couvrant les cantons de Thouars I et II (déjà en périmètre interdit après la découverte d’un cas dans le Maine-et-Loire), Saint-Varent, Airvault, Argenton-les-Vallées, Saint-Loup-Lamairé, Parthenay et Bressuire soit 91 communes.

Ce périmètre interdit s'est encore étendu mercredi 21 novembre. Suite à la découverte d'un cas positif de la maladie de la langue bleue à Montreuil-Bonnin dans la Vienne, les cantons de Ménigoute et Thénézay sont passés en zone rouge (voir carte).

En l’absence de zone indemne sur le territoire des Deux-Sèvres, les exigences pour les mouvements d’animaux vers l’extérieur sont les mêmes pour les deux zones. En effet, comme cela était indiqué dans le dernier numéro d’Agri79, si le périmètre interdit existe toujours eu égard aux règles de police sanitaire, le règlement qui s’applique aux mouvements d’animaux ne considère plus que deux zones. Une zone réglementée (périmètre interdit et zone réglementée) et une zone indemne.
Ainsi, les mouvements au sein de la zone réglementée sont libres si l’animal ne présente pas de signe clinique de la maladie à son départ et les mouvements de la zone réglementée vers la zone indemne sont soumis à un test sérologique ou virologique et à désinsectisation.
Des précisions sur les conditions de circulation des animaux peuvent être obtenues auprès de la Direction départementale des service vétérinaires au 05 49 79 37 44.

Laboratoires agréés
Pour les éleveurs de la région, les laboratoires les plus proches, accrédités pour la réalisation de test virologiques  sont les suivants:
- laboratoire vétérinaire départemental des Deux-Sèvres, 210, avenue de la Venise verte  -  BP 570, 79022 Niort Cedex ;
- laboratoire de Touraine, Le Bas Champeigné, Parçay-Meslay, 37082 Tours Cedex 2.

Prix des tests :

Voici les tarifs des tests pratiqués par le laboratoire vétérinaire départemental : virologie (32 euros HT/animal) et sérologie (6,06 euros HT/animal)

 

Vos questions sont les bienvenues

Agri79 se tient à la disposition de ses lecteurs pour répondre aux questions que peut suscité la FCO.

Pour cela, adresser vos demandes par mail à agri79@wanadoo.fr ou via le site Internet en utilisant la fonction "Faire un commentaire" 

Un arrêté préfectoral de déclaration d’infection a été signé vendredi 16 novembre suite au premier cas de FCO confirmé en Deux-Sèvres. Celui-ci fixe entre autre une obligation de désinsectisation entretenue des ovins, bovins et caprins élevés dans les huit cantons alors classés en périmètre interdit : Airvault, Argenton-les-Vallées, Bressuire, Parthenay, Saint-Loup-Lamairé, Saint-Varent et Thouars 1 et 2 . Suite à un quatrième cas confirmé dans la Vienne, aux portes des Deux-Sèvres, deux nouveaux cantons du département entrent en périmètre interdit. Sur Thénezay et Ménigoute, les éleveurs sont désormais contraints de désinsectiser leurs animaux.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité