Aller au contenu principal

Les caractéristiques techniques des chèvres passées à la loupe

Qu’ils soient au pré ou nourris au foin, les deux lots de chèvres désaisonnées étudiés présentent des résultats techniques assez proches, contrairement au lot saisonné.

Le programme Herbic consiste à déterminer l’influence de la conduite de troupeau sur la qualité des laits et des fromages de chèvres.
Le programme Herbic consiste à déterminer l’influence de la conduite de troupeau sur la qualité des laits et des fromages de chèvres.
© N.C.

Depuis 2015, le projet Herbic, conduit par l’Inra de Lusignan, vise à comparer des systèmes d’élevage caprin laitier intégrant différentes saisons de reproduction et un système alimentaire fourrager basé sur la prairie. L’objectif, qui s’inscrit dans les axes prioritaires 2010-2020 du centre de recherche, est de réussir à concilier performances environnementale, économique et sociale. Dans ce cadre, trois lots sont évalués sur la période 2015-2017 : un lot saisonné pâturant avec mise bas en février et mise à l’herbe de mars à fin juillet et de septembre à novembre (lot SP), un lot dessaisonné pâturant avec mise bas en octobre et mise à l’herbe de mars à fin juillet et de septembre à novembre (lot DP) et un lot dessaisonné nourri au foin toute l’année en bâtiment (lot DB).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité