Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Les céréales prennent quelques trains de retard

Le mouvement de grève mené par la SNCF depuis le début du mois d’avril impacte les voyageurs mais aussi des pans entiers de l’économie, dont l’agriculture. Les céréaliers s’organisent pour écouler les stocks et faire de la place avant la prochaine moisson.

Un gros pourcentage des céréales rejoint habituellement 
les ports par les rails. Le transport routier ne peut pas 
compenser les volumes qui partent habituellement par train.
Un gros pourcentage des céréales rejoint habituellement
les ports par les rails. Le transport routier ne peut pas
compenser les volumes qui partent habituellement par train.
© N.C.

Depuis trois mois, le mouvement social à la SNCF perturbe évidemment largement les déplacements des voyageurs. Mais pas seulement. Les rails sont en effet très utilisés par les professionnels, notamment pour transporter les céréales. Entre 150 et 200 trains de céréales et entre 50 et 60 de biodiesel. C’est ce qui part chaque année des sites de la coopérative Centre Ouest Céréales, dans la Vienne.

François Pignolet, le directeur du COCn s’inquiète d’éventuels clients étrangers qui pourraient disparaître. « Au-delà des trains qu’on organise nous-même, on a des clients qui viennent chercher directement la marchandise. Quand on leur dit qu’on ne peut pas apporter leurs wagons vides chez eux, on se dit qu’ils vont les emmener ailleurs… ».


Une inquiétude bien plus importante sur l’export. « En début d’année, on avait eu la concurrence des marchands de la mer Noire. Et aujourd’hui, nous pourrions exporter, mais on ne peut rien emmener dans les ports ». François Pignolet craint que la situation ne donne une mauvaise image des céréales françaises. « Et les marchandises en stock vont forcément empêcher la remontée des prix lors de la prochaine récolte… »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Heurts et malheurs du vivre-ensemble
Chartes des riverains et de bon voisinage : les travaux sont engagés pour fixer les règles dans l’espace rural. Si les…
Publicité