Aller au contenu principal

Dossier chasse
Les chasseurs visent la régulation du gibier

Les chasseurs fourmillent d’impatience. Dans deux jours, dimanche 14 septembre, dès 8 heures, la chasse ouvrira. Ils seront 14 714, un nombre stable, à se dégourdir les jambes en campagne.

Yves Giraud, président de la fédération départementale de la chasse et à ses côtés, Cécile Goujon chargée de communication.
Yves Giraud, président de la fédération départementale de la chasse et à ses côtés, Cécile Goujon chargée de communication.
© Christelle Picaud
L’ouverture générale est dans deux jours. Pour certains, il est l’heure des derniers préparatifs. Des bottes à la casquette, sans oublier bien évidemment le fusil, tout est soigneusement préparé. Le 14 septembre, à 8 heures (excepté sur la commune de Niort) pour près de 7 000 chasseurs, la moitié de l’effectif départemental, il sera l’heure des premières traques. Pour l’autre moitié, l’attendue ouverture générale est une étape de plus dans une saison de chasse commencée au 15 août avec le sanglier. Tirer les sangliers « Dans certains secteurs les populations sont denses. De nombreux dégâts sont déclarés », constate Yves Giraud, président de la fédération de la chasse, invitant les amateurs de cette palpitante traque, à s’en donner à cœur joie. « Le prix des céréales, plus que l’augmentation du nombre des déclarations de sinistres », précise Claude Jarriau, directeur, tire à la hausse le montant global des indemnisations. « Plus 30 à 40 % en un an », précisent les responsables. Chaque année supérieure aux besoins, la provision aujourd’hui constituée permettra de faire face sans trop de difficultés. Si la situation perdure, les chasseurs pourraient voir leurs prélèvements augmenter. « Si besoin, on en discutera », promet Yves Giraud, préférant dans un premier temps œuvrer au profit de la baisse des populations de sangliers. Dans certains secteurs, il est question d’encourager, voir obliger les chasseurs à prélever. Investir dans le préventif est une troisième ligne. « Clôtures électriques sont mises à disposition par la fédération. La pause de répulsifs et l’agrainage en forêt au moment des semis permettent d’éloigner les hordes des cultures. Nous savons tous que les agriculteurs ne sèment pas pour percevoir des primes d’assurance », note le président conscient de la mission de régulation des espèces qui incombe aux chasseurs. Souches naturelles Cette mission prise à cœur par les chasseurs, sert leur image. Les plans de chasse généralisés à l’échelle du département sur le lièvre, voient le jour localement sur les espèces que sont les perdrix et les faisans. Ces programmes arrêtés par la préfecture ou par le règlement intérieur des sociétés de chasse précisent, selon les comptages, le nombre des prélèvements nécessaires au cours de la saison pour réguler les populations. « Permettre le retour de souche naturelle est l’objectif de ce travail, précise Yves Giraud. Il n’y a rien de plus beau pour un chasseur que la reproduction en milieu naturel ». Christelle Picaud Retrouver dans votre journal Agri79 de vendredi 12 septembre un dossier consacré à la chasse.L’ouverture en date - L’ouverture du gibier d’eau fixé par arrêté ministériel du 31 juillet reporte la date de l’ouverture pour le vanneau huppé au 15 octobre. - La chasse au sanglier est ouverte depuis le 15 août. Elle fermera le 28 février. - Tourterelle des bois et caille des blés, ouverture du 30 août au 20 février. - Ouverture générale de la chasse le 14 septembre, fermeture le 28 février. - Ouverture du lièvre le 28 septembre, fermeture le 14 décembre. - Faisan : ouverture le 14 septembre, fermeture le 18 janvier. - Perdrix : ouverture le 14 septembre, fermeture le 11 novembre. Chaque ACCA à la possibilité de restreindre la période de chasse. Prendre connaissance des règlements intérieurs.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité