Aller au contenu principal

Les chaumes, une interculture peu coûteuse

La fédération de la chasse verse 20€/ha aux exploitants qui s’engagent à maintenir les chaumes de céréales, lorsque la réglementation l’autorise.

Guy Talineau, administrateur de la fédération des chasseurs, Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, et Frédéric Audurier, technicien de la fédération de la chasse, devant une parcelle de blé qui pourrait devenir une future chaume de céréales maintenue.
Guy Talineau, administrateur de la fédération des chasseurs, Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, et Frédéric Audurier, technicien de la fédération de la chasse, devant une parcelle de blé qui pourrait devenir une future chaume de céréales maintenue.
© Fédération départementale de la chasse

640 ha en 2017. En 2018, la fédération départementale de la chasse fait preuve d’une plus grande ambition. « Nous aimerions maintenir au moins 1 000 ha de chaumes de céréales sur le département. Ces couverts, qui répondent aux exigences de la directive nitrates, sont intéressants pour la petite faune sauvage sédentaire et migratrice », explique Frédéric Audurier, technicien à la fédération de la chasse.
Les repousses de céréales denses et homogènes sont autorisées partout, sauf en ZAR. Seuls les Cipan peuvent être implantés sur ces zones spéciales à enjeu eau. Ailleurs, les exploitants peuvent, au moins pour une part des couverts, « choisir l’option chaume, moins coûteuse en temps de travail, en frais de semences et en mécanisation », poursuit-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
Publicité