Aller au contenu principal

Les conditions optimales d’une pulvérisation

L’efficacité de la majorité des traitements sera optimale si les facteurs météo sont respectés. L’alternance des matières actives à l’échelle d’une rotation complète reste une solution sur plusieurs rotations pour atteindre l’objectif de réduction des doses.

© Amazone

Les clés de réussite d’un traitement sont conditionnées par la météorologie, qui a un impact direct sur l’état de la plante. Un stress hydrique va limiter l’action des produits racinaires. La teneur du sol en eau combinée à un bon taux d’humus dans le cas d’un sol argileux va améliorer les phénomènes d’absorption et de réabsorption. Ainsi, un produit racinaire sera plus efficace pour un même dosage. Des températures trop basses ou trop fortes après l’application d’un produit à action systémique vont diminuer l’efficacité de ce dernier. Une température d’application entre 5 et 20 °C permet d’optimiser les doses.


Les conditions « poussantes » définies par une hygrométrie supérieure à 60 – 70 % et des températures douces entre 8 et 20° sont déterminantes pour optimiser l’action des pénétrants. Le vent est le facteur le plus néfaste, induisant la perte directe de produit par la dérive mais aussi par l’érosion éolienne des gouttelettes avant l’absorption par la plante. L’humidité à la surface de la feuille est essentielle pour retenir les gouttes de pulvérisation, que le produit soit de contact ou systémique, en favorisant l’action d’étalement et de rétention.


Néanmoins, les plantes ne sont pas toujours réceptives. Les cultures de blé, triticale, orge, avoine, colza et les adventices comme le vulpin, folle avoine, chiendent… sont des plantes dites peu mouillables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité