Aller au contenu principal

Portrait métier
Les conseils de Lisa Johnson optimisent les résultats de reproduction

Après son master biologie de la reproduction, Lisa Johnson cherchait un métier en lien avec les éleveurs. Devenue conseillère développement caprin à la coopérative d’insémination Evolution il y a dix ans, la voilà servie en rendez-vous techniques de terrain !

Le temps de recherche et développement est important pour la conseillère en développement caprin.
© DR

En quoi consiste votre métier ? Quand les éleveurs peuvent-ils faire appel à vos services ?

Je me charge de trouver des solutions pour développer la performance des élevages caprins à l’aide de protocoles de reproduction adaptés, de nouveaux gestes techniques. Les adhérents d’Évolution peuvent faire remonter à leurs inséminateurs des besoins de changer leur stratégie ou période de reproduction, par volonté personnelle ou besoin de coller à un cahier des charges par exemple.

Ils peuvent aussi être confrontés à des problématiques d’infertilité. Notre rôle est alors, avec l’inséminateur référent et les autres conseillers d’élevage, de chercher à améliorer les résultats du troupeau.

Cela va parfois à contre-courant des habitudes, quand nous invitons un éleveur à faire inséminer certains animaux sur leurs critères de fertilité plutôt qu’en privilégiant la valeur génétique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité