Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les couverts végétaux transformés en énergie

Dans le cadre d’un projet de méthanisation, les cultures intermédiaires à vocation énergétique permettent de complémenter la production énergétique des effluents.

© G.V.

Les Cive sont des cultures intermédiaires qui vont être implantées en dérobée avant une culture de printemps (Cive d’hiver) ou semées après une récolte d’orge hiver, de pois, voire de blé, pour être ensilées à partir de septembre (Cive d’été). Une fois l’implantation réussie, l’objectif est d’optimiser la récolte pour avoir un mélange de qualité et en quantité. Récoltée en plante entière, la Cive d’hiver ne doit pas être ramassée trop tardivement au risque d’être trop ligneuse et donc d’avoir un potentiel énergétique à la tonne plus faible. De plus, un mélange à base de seigle a tendance à sécher rapidement s’il est récolté après mai. Il faut donc l’ensiler rapidement après la fauche pour faciliter la réalisation du silo.

Itinéraire technique des cive

La « Cive du Thouarsais » est une Cive d’hiver compte tenu de la très faible pluviométrie d’été et des sols superficiels. L’expérience des agriculteurs de l’ABBT, adhérents à l’unité Tiper méthanisation, a une nouvelle fois servi de base aux exposés de la journée. Grégory Vrignaud qui assure le suivi technique de ces Cive depuis plusieurs années au sein de l’ABBT préconise un mélange de seigle/triticale/féverole. Ce mélange permet d’avoir une occupation du volume optimisé : le triticale monte moins haut que le seigle et assure un rôle de tuteur, la féverole (qui pourrait être remplacé par un pois) complète l’intérêt de structuration du sol par une racine pivotante. Fertilisé avec 60 unités efficace de digestat, le couvert peut être récolté dès le 15 avril à raison de 5,5 t de MS/moyenne observé sur 3 ans. En laissant 15 jours, voire un mois de plus, le développement du mélange est important : on atteint ainsi les 10 à 12 t de MS/ha au 15 mai. Mais ces situations sont à réserver au sol à forte réserve hydrique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Pas de restriction pour les activités agricoles

"Après échange avec le Ministre de l’Agriculture, il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas…

Lezay, Parthenay : plus de cotations actuellement en Deux-Sèvres
A Lezay, comme à Parthenay, les acteurs des marchés sont inquiets. Les cotations n’ont plus lieu depuis deux semaines alors que…
Publicité