Aller au contenu principal

Mécaélevage
Les Cuma organisent Mécaélevage, le premier salon 100% élevage à Bressuire le 19 juin

Les Cuma se concentrent sur l’élevage. Dans deux mois, le 19 juin, Mécaélevage aura lieu sur la ferme du campus des Sicaudières à Bressuire. Partager le matériel d’élevage de plus en plus coûteux, offre aux exploitants l’opportunité de l’efficacité à coût maîtrisé.

Au cours du raid machine, de nombreux engins seront tour à tour mis en avant. Ces présentations dynamiques seront suivies d’une mise en situation réelle. Les démonstrations s’enchaîneront tout au long de la journée.
Au cours du raid machine, de nombreux engins seront tour à tour mis en avant. Ces présentations dynamiques seront suivies d’une mise en situation réelle. Les démonstrations s’enchaîneront tout au long de la journée.
© C. P.

Inspiré du concept Mécaévénement, calibré et éprouvé depuis plusieurs années par le réseau Cuma, Mécaélevage fait la part belle à une thématique jamais encore valorisée. « Les adhérents de la Cuma La Breuillaise à Breuil- Chaussée et ceux de la Cuma de la Louve à Chanteloup ont défendu ce sujet et porté l’organisation de cette journée qui fera la part belle à l’élevage », précise Gérard Abonneau, coordinateur des salons.
Jeudi 19 juin, sur la ferme du campus des Sicaudières, des démonstrations de matériels s’enchaîneront tout au long de la journée.
« Jamais, annonce avec satisfaction Joseph Guérineau, président du comité organisateur, une aussi grande concentration d’outils utiles aux productions d’élevage n’a eu lieu à ce jour. »
Effectivement, sur une dizaine d’hectares, huit désileuses autochargeuses, plusieurs épandeurs et tonnes à lisier seront en présentation dans des conditions réelles d’utilisation. « La proximité avec la ferme du lycée offre cette possibilité. Un atout pour que chacun puisse juger », poursuivent les organisateurs.
Car, au cours de cette journée, il s’agit par des mises en situation de permettre aux groupes ou aux exploitants présents de comparer différents matériels. Cette approche pratique doit aider les candidats à l’achat à trouver le modèle le plus approprié à leurs besoins spécifiques. « Mais parce que le mouvement cumiste à l’origine de ce rendez-vous s’inscrit dans le développement agricole, la journée sera également l’occasion d’abd’autres sujets que celui des machines. » En matinée, des ateliers de trente minutes, tenus simultanément et répétés 3 fois, permettront d’appréhender d’autres notions essentielles au développement de l’élevage. L’atelier 1 est baptisé, désiler avec ses voisins. Les coûts de distribution, en investissements propres ou partagés, seront comparés. Un éclairage sur la qualité de la ration en lien étroit avec la machine sera également réalisé. L’atelier 2 abordera la qualité des épandages. Un point sera fait sur les moyens de mesurer, notamment via la pesée embarquée. L’atelier 3 sera l’occasion d’entendre le témoignage d’exploitants qui ont développé un projet de méthanisation porté en petit collectif.
En continu sur toute la journée, s’enchaîneront des animations prises en chargent par : la DDT 79 avec pour sujet la réglementation et notamment la nouvelle mouture de la directive nitrates ; par la Msa autour de la contention et la sécurité sur les chantiers en présence d’animaux ; par la chambre d’agriculture et le réseau d’agriculture durable avec pour thématique l’optimisation des systèmes fourragers.
Organisée à Bressuire, au cœur d’un large bassin de production d’élevage (Poitou-Charentes et Pays-de-la-Loire), le réseau Cuma porte haut les ambitions de cette journée. Quand sur des rendez-vous comme Mécasol ou Mécacéréales, la fréquentation monte à près de 3500 personnes, « lors de Mécaélevage, compte tenu du lieu de l’événement 2014 et de l’originalité du concept, nous pensons, nous espérons, accueillir davantage encore de professionnels », livre Gérard Abonneau.   

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité