Aller au contenu principal

Hausse de 4% du revenu
« Les dégâts de la volatilité »

Pour 2012, la Commission des comptes de l’agriculture prévoit une hausse du revenu de 4% par rapport à 2011. Mais « derrière les chiffres, les dégâts de la volatilité », titrent la Fnsea et les JA qui mettent en garde contre les disparités très fortes entre secteurs et régions : « une hausse de 46% en grandes cultures, de plus de 30% en porc et volailles, de 14% en polyculture-élevage, mais une baisse de l’ordre de 10% en lait et bovins viande, et de plus de 50% en viticulture », notent-ils. Ils précisent aussi qu’en 2009, le revenu de la ferme France enregistrait une baisse supérieure à 30%, et de 40% en élevage laitier arboriculture et grandes cultures.
Ces variations extrêmes de revenu « traduisent la volatilité des prix qui s’est installée dans le paysage agricole depuis 2006 depuis que la PAC ne joue plus son rôle de régulateur et abandonne ses instruments de gestion de marché, depuis que l’Europe concède à tour de bras dans les négociations internationales ».
La Fnsea et Jeunes Agriculteurs réitèrent leur demande d’outils de régulation dans la prochaine PAC. De plus, la hausse des charges (énergie, engrais, alimentation animale…) reste préoccupante pour les syndicats, en particulier pour le secteur de l’élevage qui se trouve aujourd’hui très fragilisé. Ils réaffirment « leur combat » pour l’organisation des filières, la répercussion vers l’aval de la hausse des coûts de production, le renforcement de l’application de l’accord du 3 mai 2011 et l’obtention d’une plus juste répartition des marges.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité