Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Salon de l'agriculture
Les Deux-Sévriens présents à Paris

Petit tour d'horizon de la présence deux-sévrienne Porte de Versailles du 23 février au 3 mars.

.
.
© DR

Le 25 février, le conseil général met l’agriculture des Deux-Sèvres au cœur de la vie de la manifestation agricole le plus suivie de France. En matinée, par des dégustations de produits locaux. Dès 14 heures, les races emblématiques du département défileront, permettant aux opérateurs économiques spécialistes de la distribution des viandes, comme au grand public, d’apprécier la conformation des animaux. A 15 heures, le coup d’envoi du concours spécial de la race parthenaise, l’événement départemental, sera donné. Comme chaque année, la traditionnelle soirée de clôture, sera l’occasion de parler plus en détails d’éventuelles collaborations commerciales.

La parthenaise et son label
L’Association de promotion des viandes de la race bovine parthenaise présentera à Paris une femelle issue d’un élevage labellisé et vendue à des bouchers parisiens pour alimenter  la filière de viande Label rouge. Obtenu il y a un an et demi, ce signe officiel de qualité participe à la dynamique commerciale dont bénéficie la race locale ces dernières années. « Nous travaillons à flux tendu », précise Elodie Loison, animatrice de la filière Label rouge. Chaque semaine une douzaine de sujets est commercialisée par cette filière d’excellence. Ils approvisionnent une quinzaine de points de ventes ; trois à Paris et le reste en région. « La demande est là », assure-t-on à l’APVP dont le travail dans les prochains mois sera de recentrer la production sur le débouché label.


Le baudet, ce héros
C’est une animation régionale que la filière équidés propose cette année au Salon de l’agriculture. Filière équidés en Deux-Sèvres, le comité régional d’équitation, le domaine de Dienné, la Vallée des cerfs, l’Upra races mulassières du Poitou et l’Asinerie du baudet du Poitou s’unissent pour animer un pôle équin Poitou-Charentes. Hall 4, stand C87, samedi et dimanche, l’entité deux-sévrienne mettra en avant le travail de Luc Turlan, auteur publié par Geste Editions. Pendant ces deux jours, il dédicacera, pour ses petits lecteurs, son livre « Peluchon le baudet du Poitou ».
Non loin d’ici dans les boxes, les enfants pourront découvrir grandeurs nature les héros de l’œuvre. Trois baudets, cinq traits poitevins, une mule et deux poneys ont pris la route pour Paris en cette fin de semaine.

Bienvenue à la ferme
Le premier réseau d’accueil à la ferme sera présent au côté de la région et de l’IRQUA, sur le stand régional, durant tout le salon.
Les agriculteurs adhérents se relaieront durant neuf jours pour présenter le nouveau guide régional 2008. Lundi 25 février, sur l’espace région Poitou-Charentes (hall 7.1, allée R, stand 6), il sera proposé à tous les enfants présents au salon, un moment de détente et de création.
Toutes les oeuvres seront présentées au grand concours de dessin, organisé en partenariat avec les chambres d’agriculture et dont le thème est la ferme.
De 15h30 à 16h30, les agriculteurs du réseau serviront un goûter fermier, en attendant que le jury composé d’agriculteurs, ne proclame les résultats vers 17 heures.

Les petits plats de l’IRQUA
L’IRQUA sera au rendez-vous sur le stand Poitou-Charentes (hall 7.1, allée R, stand 6). Martine Lacroix, présidente de l’IRQUA, considère ce stand comme un « panorama gourmand de la richesse et de la diversité de nos produits ». Près de 400 personnes sont attendues chaque jour au restaurant de l’IRQUA pour y découvrir les saveurs régionales. Le cuisinier de l’IRQUA, Gilles Cabel, profitera du salon pour mitonner des menus inattendus.
Pour Colette Balland, vice-présidente de la Région, il permet « d’établir des passerelles entre les gens des villes et des campagnes ».
La « grande ferme du Poitou-Charentes » évoquée ci-dessus s’inscrit cette année dans la logique « d’excellence environnementale » de la région. Les « produits de caractères qui identifient la région » vont « mettre en avant une valeur ajoutée et un savoir-faire ».
La filière biologique sera également à l’honneur une journée complète. La région entend livrer cette année 850 000 repas à base de produits bio dans les cantines scolaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Point sur le coronavirus en Deux-Sèvres au 6 mars
Un premier cas détecté en Deux-Sèvres : une femme de 40 ans a été hospitalisée hier soir au CHU de Poitiers. 
Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Concours général agricole : le palmarès 2020 des Deux-Sèvres
Les Deux-Sèvres se sont distinguées au CGA. Le concours de la Parthenaise a été une fois de plus un temps fort du SIA2020. 
Publicité