Aller au contenu principal

FNB
Les éleveurs en appellent à un rééquillibrage des aides de la PAC

Alors que les négociations de la réforme de la PAC entrent dans une phase cruciale, la Fédération nationale bovine se prononce en faveur d’une réorientation des soutiens en faveur de l’élevage des ruminants.

Une délégation régionale s’est rendue au dernier congrès de la FNB.
Une délégation régionale s’est rendue au dernier congrès de la FNB.
© N. C.
«Il faut impérativement une orientation des soutiens vers l’élevage » a martelé Pierre Chevalier, le président de la FNB, lors de l’assemblée générale à Guéret. Les délégués ont concentré l’essentiel de leurs travaux aux mesures qui pourraient bénéficier à l’élevage. Et ils donnent la priorité aux aides couplées à l’animal et en premier lieu à la pérennité de la prime à la vache allaitante. Mais pour le président de la FNB, l’aide couplée ne suffit pas à restaurer l’équilibre avec les productions végétales. Aussi se prononce-t-il en faveur d’une mesure complémentaire, la surdotation des surfaces fourragères, disposition qui est demandée par l’ensemble des fédérations d’éleveurs de ruminants (bovins viande, mais aussi bovins lait, ovins, caprins).
Lire la suite en page 3 d'Agri79
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité