Aller au contenu principal

FCO
Les éleveurs pourront vacciner eux-mêmes

Les éleveurs pourront s’organiser avec leur vétérinaire pour vacciner eux-mêmes les animaux contre la FCO.

Le plan de vaccination contre la fièvre catarrhale ovine a été annoncé par Michel Barnier à l’assemblée générale de la FNB. La vaccination démarrera en avril dans les 16 départements frontaliers touchés par la FCO en 2006. Pour le reste du territoire, la vaccination commencera en mai et les priorités seront les petits ruminants d’une part et les bovins en âge de reproduction d’autre part. Les animaux exportés vers l’Italie seront également  pris en compte prioritairement dans le plan de vaccination ainsi que celui des animaux en transhumance.
Entre avril et août, plus de 40 millions de doses seront disponibles. Ce qui permettra de vacciner 15 millions de bovins et plus de 10 millions de petits ruminants. Contrairement à ce que souhaitaient les éleveurs, la responsabilité de la vaccination sera confiée aux vétérinaires. « L’Etat assurera le paiement direct des aides européennes aux vétérinaires. La vaccination sera facultative. Son organisation et la facturation aux éleveurs seront traités dans le cadre des relations habituelles entre les vétérinaires et leurs clients » a indiqué Michel Barnier. Ce qui veut dire que les éleveurs pourront procéder à la vaccination dans la mesure où ils auront obtenu l’accord du vétérinaire.
Le financement des vaccins est supporté pour l’essentiel par l’Union européenne, l’Etat apportant un complément de 10 millions d’euros pour l’achat des vaccins. Quant à l’acte de vaccination lui-même, la Commission européenne en prendra en charge 50 %.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
La CLS pose les briques d’une meilleure valorisation
Début septembre, la coopérative laitière de la Sèvre (CLS) a sorti un nouveau produit visant à sécuriser le revenu des éleveurs…
Plombier, il arrête tout pour reprendre la ferme de son père
Mathieu Moreau, plombier chauffagiste depuis quinze ans, a eu un déclic pendant le confinement : c’est peut-être à lui de…
Publicité