Aller au contenu principal

FCO
Les éleveurs pourront vacciner eux-mêmes

Les éleveurs pourront s’organiser avec leur vétérinaire pour vacciner eux-mêmes les animaux contre la FCO.

Le plan de vaccination contre la fièvre catarrhale ovine a été annoncé par Michel Barnier à l’assemblée générale de la FNB. La vaccination démarrera en avril dans les 16 départements frontaliers touchés par la FCO en 2006. Pour le reste du territoire, la vaccination commencera en mai et les priorités seront les petits ruminants d’une part et les bovins en âge de reproduction d’autre part. Les animaux exportés vers l’Italie seront également  pris en compte prioritairement dans le plan de vaccination ainsi que celui des animaux en transhumance.
Entre avril et août, plus de 40 millions de doses seront disponibles. Ce qui permettra de vacciner 15 millions de bovins et plus de 10 millions de petits ruminants. Contrairement à ce que souhaitaient les éleveurs, la responsabilité de la vaccination sera confiée aux vétérinaires. « L’Etat assurera le paiement direct des aides européennes aux vétérinaires. La vaccination sera facultative. Son organisation et la facturation aux éleveurs seront traités dans le cadre des relations habituelles entre les vétérinaires et leurs clients » a indiqué Michel Barnier. Ce qui veut dire que les éleveurs pourront procéder à la vaccination dans la mesure où ils auront obtenu l’accord du vétérinaire.
Le financement des vaccins est supporté pour l’essentiel par l’Union européenne, l’Etat apportant un complément de 10 millions d’euros pour l’achat des vaccins. Quant à l’acte de vaccination lui-même, la Commission européenne en prendra en charge 50 %.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité