Aller au contenu principal

Les éleveurs préparent « l’après Doux »

Les éleveurs se réunissent régulièrement pour s’informer de l’avancée du dossier. En Deux-Sèvres, 6 producteurs et 17 000 m2 de bâtiments sont concernés par ce dépôt de bilan.

Les éleveurs espèrent que l’abattoir de Chantonnay sera repris. Dans le cas contraire, de nombreux mètres carrés de bâtiments se retrouveront sur le marché.
Les éleveurs espèrent que l’abattoir de Chantonnay sera repris. Dans le cas contraire, de nombreux mètres carrés de bâtiments se retrouveront sur le marché.
© C.P.

Depuis 15 jours, les éleveurs en contrat avec Doux Chantonnay soufflent un peu. Alain Sacré, éleveur à Villiers-en-Plaine, vice-président de l’association les représentant, veut croire en une possible reprise de l’abattoir vendéen. Il espère que la proposition faite par le spécialiste du poulet halal, Chesterfield Poultry, aboutira. Outre la possible sauvegarde des 145 emplois menacés jusqu’à aujourd’hui, cette offre, si elle aboutit, rassurera les éleveurs en contrat avec l’outil. Elle enverra un signe positif au marché. « En Deux-Sèvres, nous sommes 6 producteurs à livrer à Chantonnay (*). Si le 2 juin l’activité s’arrête, ce sont 17 000 m2 de bâtiments qui vont se retrouver sur le marché. La filière va faire le tri. Une sélection risquerait de laisser sur le côté les producteurs les plus fragiles ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité