Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les éleveurs se nourrissent de l’expérience des autres

Un nouveau groupe vient de voir le jour en Gâtine. Une dizaine d’éleveurs ont réfléchi ensemble à l’élevage des chevrettes. La ration était au cœur des échanges.

Nathalie Maudet a augmenté la part des matières premières dans la ration, ce qui lui a permis de mieux maîtriser ses charges.
Nathalie Maudet a augmenté la part des matières premières dans la ration, ce qui lui a permis de mieux maîtriser ses charges.
© C.P.

L’élevage d’une chevrette coûte en moyenne 142 euros. « L’écart entre l’exploitation la plus performante et la moins performante est de 109 € », annonce Angélique Roué, animatrice du tout nouveau groupe caprin de Gâtine. Un chiffre qui interpelle les dix éleveurs venus échanger jeudi 4 mai. À Saurais, Nathalie Maudet les recevait pour cette journée de réflexion autour de l’élevage des chevrettes. Cette étape est capitale pour l’avenir du troupeau. S’il convient de maîtriser le coût de production des jeunes, la préparation des futures reproductrices est identifiée comme prioritaire par ceux dont le lait fait le revenu.


Dans la chèvrerie, les débats vont bon train. Des problèmes sanitaires à l’écornage en passant par le sondage des chevrettes, le partage d’expériences est dense. On tend l’oreille, on griffonne sur un coin de papier les chiffres, les composants de la ration, le nom d’interlocuteurs présentés comme référents par les collègues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres
Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare…
Les bruits liés aux canons effaroucheurs d’oiseaux

L’agriculture génère des bruits, notamment pendant la saison des gros travaux, récolte, semis, et notamment lors des semis de…

Bien immatriculer les matériels de l’exploitation agricole
Les matériels qui ne sont pas soumis à l’obligation de certificat d’immatriculation (carte grise) doivent être immatriculés (à l’…
Benoit Forestier, un vétérinaire rural en constante adaptation
Benoit Forestier, vétérinaire rural depuis trente ans à Chiché, a vu son métier se transformer en même temps que la profession d’…
S’affranchir du soja importé, rêve ou réalité ?
Le contexte international de pandémie rend davantage saillante la question de l’autonomie protéique. La France peut-elle répondre…
L’agroalimentaire a mis les bouchées doubles pendant le confinement
La fermeture de la restauration hors domicile a obligé la filière à se tourner vers la grande distribution, alors que la demande…
Publicité