Aller au contenu principal

Les entrepreneurs du territoire s'intéressent au mode biologique

Parce qu'ils font face à une demande grandissante, les entrepreneurs du territoire s'informent et se forment aux exigences de la conduite au mode AB. Outre la technique, ils ont besoin d'éléments économiques pour avancer.

La première journée du Mois de la bio, consacrée aux entrepreneurs du territoire, s'est déroulée 
pour partie en salle, pour partie sur le terrain. Un second temps a été dédié à la découverte du matériel.
La première journée du Mois de la bio, consacrée aux entrepreneurs du territoire, s'est déroulée
pour partie en salle, pour partie sur le terrain. Un second temps a été dédié à la découverte du matériel.
© N.C.

Ca bouge dans les campagnes. Chaque année, le réseau Agrobio quantifie cette dynamique en publiant le taux de croissance annuel de surfaces converties. « En 2016, sur les quatre départements de l'ex Poitou-Charentes, la surface conduite en agriculture biologique sera supérieure de 20% à celle de 2015 », précisait Loïc Rochard jeudi 3 novembre lors du premier des rendez-vous du Mois de la bio. Un développement qui fait naître de nouveaux besoins. Les entrepreneurs du territoire sollicités par des exploitants et les propriétaires fonciers pour la réalisation de travaux spécifiques en témoignent.


Alors que les demandes se font de plus en plus régulières, la FREDT(*), en s'associant à Agrobio Poitou-Charentes dans l'organisation de cette journée baptisée Agriculteur-Entrepreneur, la bio une stratégie gagnante, remplissait sa mission d'appui technique. Effectivement, les entrepreneurs ont besoin de découvrir la conduite technique d'une exploitation labellisée AB afin de mieux évaluer en suivant l'opportunité d'investir dans du matériel approprié pour agir dans le respect des règles du cahier des charges et surtout avec efficacité.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 11 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité