Aller au contenu principal

Les essais en cultures pour tester les variétés et les techniques

La chambre d’agriculture met en place chaque année des parcelles d’essais en productions végétales sur les céréales en pures mais aussi en mélanges. Les conseillers testent en conditions réelles les variétés et les itinéraires techniques, en bio comme en conventionnel.

© chambre d'agriculture

Les essais conduits par la chambre d’agriculture concernent nombre de cultures et modalités de cultures autour du choix des variétés, mais aussi de la fertilisation, la protection, la biodiversité, le bio-contrôle, les systèmes de cultures innovants… Autant de références pour les conseillers comme pour les agriculteurs. Les expérimentations autour des céréales à paille avec les plateformes de variétés sont mises en commun dans les départements du Poitou-Charentes avec Arvalis.

On trouve ainsi en Deux-Sèvres un essai de mélanges céréales et protéagineux à Melleran et Chiché. Cinq mélanges sont testés, composés de différentes espèces (triticale, avoine, vesce, féverole, pois, trèfle) et de proportions différentes. L’essai de Melleran est implanté après un labour, celui de Chiché est semé dans une prairie déjà en place.

Variétés de blé tendre et orge en test

La plateforme sur les variétés blé tendre sous forme de micro-parcelles est implantée à Cherveux. Une partie de l’essai est conduite sans protection fongicide afin de noter la tolérance variétale aux maladies et de mesurer le rendement.

Une plateforme sur les variétés en orge d’hiver sous forme de micro-parcelles est quant à elle implantée à Plaine-d’Argenson. Une partie de l’essai est là aussi conduite sans protection fongicide.

Essais fongicide et blé tendre bio

essai bio

Un essai fongicide et bio-contrôle est installé sur blé tendre à Brioux-sur-Boutonne. Cet essai en micro-parcelles est réalisé avec trois répétitions. Un programme tout chimique est comparé avec un programme tout en bio contrôle, ou en combinant les deux. Les programmes sont testés avec une ou deux applications, selon la pression des maladies.

Une plateforme de blé tendre est conduite en agriculture biologique à Échiré. Elle regroupe un essai sur les variétés en micro-parcelles avec mesure du comportement des variétés aux maladies, recouvrement du sol, et rendement. On y trouve également un essai sur la fertilisation avec différents produits à différentes doses. L’essai fertilisation est répété sur un second site, à Assais-les-Jumeaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité