Aller au contenu principal
Font Size

Les étrangers à la découverte des techniques de production françaises

En marge du congrès national des MFR, les 7 et 8 juillet, celle de Saint-Germain-de-Marencennes a accueilli des délégations du monde. Un programme dense leur a été réservé pendant une semaine.

Des représentants des MFR de pays africains ont pu visiter l’exploitation maraîchère de Laurent Bourdeau, à Saint-Christophe, et découvrir ses méthodes de travail.
Des représentants des MFR de pays africains ont pu visiter l’exploitation maraîchère de Laurent Bourdeau, à Saint-Christophe, et découvrir ses méthodes de travail.
© L.G.

Toute la première dernière de juillet, la MFR de Saint-Germain-de-Marencennes, en Charente-Maritime, a accueilli 90 personnes de MFR venant des cinq continents (Cambodge, Mali, Brésil, Maroc, Haïti, île Maurice, île de la Réunion, Sénégal, Comores, Tchad, Togo, Bénin…), « sans omettre les traducteurs », précise Franck Devort, le directeur de la MFR, qui a mobilisé son équipe pendant cinq mois. Une mobilisation totale aussi bien pour l’organisation des repas que pour le logement.


Embrassades, sourires, poignées de main chaleureuses, témoignaient de cette envie de se rencontrer. « Toute la semaine, des ateliers ont été proposés sur des thématiques comme la souveraineté alimentaire, le réchauffement climatique, la migration. » Il s’agit pour eux de mieux connaître les enjeux du développement et de la pérennisation des MFR. L’AFD, Agence française de développement, participe financièrement à leur développement. L’objectif est une reconnaissance par leur État, via des financements, qui entraînerait la mise en place d’un système éducatif à part entière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité