Aller au contenu principal

Les étrangers à la découverte des techniques de production françaises

En marge du congrès national des MFR, les 7 et 8 juillet, celle de Saint-Germain-de-Marencennes a accueilli des délégations du monde. Un programme dense leur a été réservé pendant une semaine.

Des représentants des MFR de pays africains ont pu visiter l’exploitation maraîchère de Laurent Bourdeau, à Saint-Christophe, et découvrir ses méthodes de travail.
Des représentants des MFR de pays africains ont pu visiter l’exploitation maraîchère de Laurent Bourdeau, à Saint-Christophe, et découvrir ses méthodes de travail.
© L.G.

Toute la première dernière de juillet, la MFR de Saint-Germain-de-Marencennes, en Charente-Maritime, a accueilli 90 personnes de MFR venant des cinq continents (Cambodge, Mali, Brésil, Maroc, Haïti, île Maurice, île de la Réunion, Sénégal, Comores, Tchad, Togo, Bénin…), « sans omettre les traducteurs », précise Franck Devort, le directeur de la MFR, qui a mobilisé son équipe pendant cinq mois. Une mobilisation totale aussi bien pour l’organisation des repas que pour le logement.


Embrassades, sourires, poignées de main chaleureuses, témoignaient de cette envie de se rencontrer. « Toute la semaine, des ateliers ont été proposés sur des thématiques comme la souveraineté alimentaire, le réchauffement climatique, la migration. » Il s’agit pour eux de mieux connaître les enjeux du développement et de la pérennisation des MFR. L’AFD, Agence française de développement, participe financièrement à leur développement. L’objectif est une reconnaissance par leur État, via des financements, qui entraînerait la mise en place d’un système éducatif à part entière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité