Aller au contenu principal

Les fermiers proposent leur définition de l’agriculteur actif

Le congrès de la Section nationale des fermiers et métayers, les 22 et 23 février à Dax, a mis en débat le statut de l’exploitant, enjeu de sécurisation pour des fermiers dont les exploitations aux bailleurs multiples ne sont plus suffisamment protégées.

Les représentants fermiers de Nouvelle-Aquitaine étaient présents au congrès. Au centre de la photo, Denis Labri, président de la SDFM des Landes et Jean-Marie Puchault, président de la SDFM des Deux-Sèvres, ont été élus membres du conseil d’administration de la SNFM pour représenter la Nouvelle-Aquitaine.
Les représentants fermiers de Nouvelle-Aquitaine étaient présents au congrès. Au centre de la photo, Denis Labri, président de la SDFM des Landes et Jean-Marie Puchault, président de la SDFM des Deux-Sèvres, ont été élus membres du conseil d’administration de la SNFM pour représenter la Nouvelle-Aquitaine.
© N.C.

Troisième et dernier volet du rapport de mandature commencé en 2015, le rapport d’orientation 2017 de la Section nationale des fermiers et métayers (SNFM) s’est penché sur le statut de l’exploitant et, en conséquence, sur celui de l’agriculteur actif : une personne physique, affiliée MSA, détentrice des moyens et du matériel, ayant une formation ou une qualification professionnelle comprenant un stage de 6 mois, ne doit pas avoir dépassé l’âge de la retraite à taux plein (67 ans), et tirer au moins 50 % de ses revenus professionnels de l’activité agricole. Grâce à cette définition, les propriétaires qui gardent leurs terres et qui ont recours au travail à façon ne bénéficieront plus des aides Pac.


En plein essor, cette pratique va vite montrer ses limites, estime la SNFM. « Dans le travail à façon, on va à la simplification », souligne Michel Randjia, administrateur et rapporteur de la SNFM. À terme, il menace la vie des territoires ruraux puisque ce ne sont plus des familles qui sont sur les exploitations, ce qui impacte le maintien des services, rappelle Sylvie Lebrun, présidente de la section.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité