Aller au contenu principal

Gastronomie
Les filières agricoles s’installent à la table des métiers de bouche

La dixième édition du Carrefour des métiers de bouche aura lieu à Niort du 14 au 18 novembre.

Claude Guignard, entouré de Laurent Cathala (à droite sur la photo) et Emmanuel Gripon (à gauche), annonce avec enthousiasme le mise à l’honneur de la gastronomie malgache.
Claude Guignard, entouré de Laurent Cathala (à droite sur la photo) et Emmanuel Gripon (à gauche), annonce avec enthousiasme le mise à l’honneur de la gastronomie malgache.
© DR

 

l’ensemble des filières agricoles. L’accent sera mis sur les règles de traçabilité mises en œuvre par les agriculteurs », décrit Jean-Marc Renaudeau. Les 14, 15, 16, 17 et 18 novembre prochains, à Niort, la chambre régionale d’agriculture participera pour la première fois au Carrefour des métiers de bouche. Une présence qui coule de source selon le responsable agricole. La production des exploitants agricoles est la matière première des artisans boulangers, pâtissiers, bouchers, traiteurs, restaurateurs. 

200 m2 au cœur de la manifestation régionale ont été réservés pour présenter les façons de travailler des céréaliers, producteurs de lait, de viande, de fruits et légumes, de vin… « De la fourche à la fourchette », la chambre d’agriculture fera preuve de pédagogie.

« Cette animation sera complémentaire de celle de l’Irqua », annonce Jean-Marc Renaudeau. Le pôle « escapades gourmandes », piloté par l’Institut régional de la qualité, met en avant les produits fermiers, locaux, engagés dans une démarche qualité. Pour la troisième fois en 2009,  produits et territoires seront associés. 54 richesses culinaires locales seront promues par 13 pays du Poitou-Charentes. 

La mise en valeur des produits agricoles

Le Carrefour des métiers de bouche qui chaque année draine entre 40 000 et 45 000 personnes, est une aubaine pour le monde agricole. En faisant la promotion de leurs métiers, les artisans assurent la promotion des produits agricoles auprès des professionnels et du grand public. « Nous devons être présents pour rappeler la place de l’agriculteur dans le résultat final », affirme Jean-Marc Renaudeau. 

La manifestation qui cette année fête sa dixième édition, intéresse toujours plus. Les nouveaux exposants prennent place aux côtés des partenaires des premiers jours. Le conseil général des Deux-Sèvres, la ville de Niort, la région Poitou-Charentes restent très impliqués. Cette année, ils profitent de l’événement pour affirmer leur attachement aux circuits courts. Via la restauration collective, les collectivités locales espèrent œuvrer en faveur du développement de ces filières « durables ». 

Bien entendu, le Carrefour des métiers de bouche, c’est avant tout la promotion des savoir-faire des artisans et des métiers. Dans ce milieu professionnel, comme en agriculture, formation et qualification des salariés et des entrepreneurs de demain, sont des défis. « Plus encore que les années passées, nous allons mettre l’accent sur l’accueil des jeunes », fixe Claude Guignard, président des métiers de bouche. Outre le maintien de la gratuité du salon, essentiel pour toucher un large public, l’équipe envisage un travail avec les établissements scolaires, en amont de l’événement. 

« Tous les jeunes - ils étaient 1600 en 2007 - doivent repartir avec une idée plus précise de nos métiers », exige le leader régional.


 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Définition de l'agriculteur actif: l'État et les Régions d'accord pour 67 ans maximum

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), les…

Publicité