Aller au contenu principal

Les horticulteurs attendent toujours un texte national autorisant la vente à la ferme

© DR

Quinze jours après que la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher a déclaré devant le Sénat que les plants potagers étaient considérés comme des produits de première nécessité, aucun texte réglementaire n'autorise les horticulteurs à accueillir des clients sur leurs exploitations, regrette la FNPHP (horticulteurs et pépiniériste, Fnsea). L'arrêté du 23 mars (relatif à l'état d'urgence sanitaire) n'a pas encore été modifié. Il établit une liste des établissements pouvant déroger à l'interdiction d'accueil du public, dans laquelle ne figurent pas les horticulteurs, à l'inverse de la grande distribution ou des animaleries. Contacté le 15 avril, le directeur de la FNPHP Julien Legrix demande « un cadre clair et sécurisant ». Faute de texte national, il constate des disparités importantes selon les départements. De leur côté, les jardineries/animaleries ont bénéficié d'une clarification après une décision de la cellule interministérielle de crise le 6 avril, leur permettant d'ouvrir leurs rayons jardineries. La FNPHP dénonce donc une distorsion de concurrence entre les horticulteurs en vente directe et les autres canaux de distribution. La situation serait d'autant plus mal vécue, que « la demande est très forte » en cette période de confinement et de beau temps.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Publicité