Aller au contenu principal

Les insectes auxiliaires protègent les parcelles

Les termes auxiliaires de culture ou insectes utiles sont de plus en plus utilisés. Mais que se cache-t-il derrière ces mots ? La chambre d’agriculture propose une formation.

Les différents auxiliaires font partie des syrphes, des chrysopes, des carabes ou encore des coccinelles.
Les différents auxiliaires font partie des syrphes, des chrysopes, des carabes ou encore des coccinelles.
© N.C.

Depuis 2008, la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a engagé un travail avec des partenaires locaux et nationaux sur le thème de la biodiversité et de son interaction avec l’agriculture. L’année dernière, sept agriculteurs ainsi que des techniciens de la fédération de la chasse ont suivi une formation de deux jours sur les auxiliaires de culture, leur cycle de vie et les aménagements qui leur sont favorables. La finalité de leur démarche est d’implanter au printemps des bandes enherbées composées d’un mélange de plantes choisies pour leur capacité à fournir de la nourriture permettant de maintenir et de développer des populations d’auxiliaires de culture. Ce mélange fleurira d’avril à septembre, selon les espèces présentes, permettant de constituer une ressource alimentaire en pollen et en nectar aux différents types d’auxiliaires de culture volants.

Haies et bandes enherbées refuge d’insectes
La mise en place de bandes enherbées, de haies ou d’autres structures appelées infrastructures agro-écologiques (IAE), gérées exclusivement sans intrants, constituent des réservoirs où les auxiliaires peuvent trouver refuge, se reproduire, s’alimenter et passer l’hiver pour pouvoir ensuite, au printemps, coloniser les parcelles adjacentes et attaquer les ravageurs de culture. Si la présence de ces espaces conditionne la présence d’auxiliaires de culture, la diversité et l’abondance des espèces associées vont être influencées par les pratiques agricoles comme le travail du sol, la rotation, les traitements phytosanitaires…
Les différents auxiliaires présents sur notre territoire font partis de nombreuses familles, parmi lesquelles nous pouvons citer les syrphes, ces mouches à l’aspect d’abeille, les coccinelles, les chrysopes, les carabes et staphylins ainsi que de nombreux autres insectes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité