Aller au contenu principal

Les insectes auxiliaires protègent les parcelles

Les termes auxiliaires de culture ou insectes utiles sont de plus en plus utilisés. Mais que se cache-t-il derrière ces mots ? La chambre d’agriculture propose une formation.

Les différents auxiliaires font partie des syrphes, des chrysopes, des carabes ou encore des coccinelles.
Les différents auxiliaires font partie des syrphes, des chrysopes, des carabes ou encore des coccinelles.
© N.C.

Depuis 2008, la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a engagé un travail avec des partenaires locaux et nationaux sur le thème de la biodiversité et de son interaction avec l’agriculture. L’année dernière, sept agriculteurs ainsi que des techniciens de la fédération de la chasse ont suivi une formation de deux jours sur les auxiliaires de culture, leur cycle de vie et les aménagements qui leur sont favorables. La finalité de leur démarche est d’implanter au printemps des bandes enherbées composées d’un mélange de plantes choisies pour leur capacité à fournir de la nourriture permettant de maintenir et de développer des populations d’auxiliaires de culture. Ce mélange fleurira d’avril à septembre, selon les espèces présentes, permettant de constituer une ressource alimentaire en pollen et en nectar aux différents types d’auxiliaires de culture volants.

Haies et bandes enherbées refuge d’insectes
La mise en place de bandes enherbées, de haies ou d’autres structures appelées infrastructures agro-écologiques (IAE), gérées exclusivement sans intrants, constituent des réservoirs où les auxiliaires peuvent trouver refuge, se reproduire, s’alimenter et passer l’hiver pour pouvoir ensuite, au printemps, coloniser les parcelles adjacentes et attaquer les ravageurs de culture. Si la présence de ces espaces conditionne la présence d’auxiliaires de culture, la diversité et l’abondance des espèces associées vont être influencées par les pratiques agricoles comme le travail du sol, la rotation, les traitements phytosanitaires…
Les différents auxiliaires présents sur notre territoire font partis de nombreuses familles, parmi lesquelles nous pouvons citer les syrphes, ces mouches à l’aspect d’abeille, les coccinelles, les chrysopes, les carabes et staphylins ainsi que de nombreux autres insectes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité