Aller au contenu principal

Les intempéries dévastent les rizières du «triangle d'or» italien

Gonflé par les fortes pluies du week-end, le fleuve Sesia a dévalé une vallée alpine du nord de l'Italie pour engloutir les plaines en contrebas, noyant dans la boue le "triangle d'or" des rizières du pays.

© AFP - Piero Cruciatti

Les tempêtes de ce week-end, qui ont fait tomber la moitié des précipitations moyennes annuelles en une seule journée, ont porté un coup sévère au plus grand producteur de riz d'Europe, en inondant la zone marécageuse où sont cultivés 80% du riz italien.

Les intempéries sont arrivées au pire moment, juste après la signature d'un nouvel accord permettant à l'Italie d'exporter du riz en Chine. La demande des Chinois pour les variétés utilisées dans la préparation des plats typiques de risotto, comme le Carnaroli, l'Arborio, le Roma ou le Baldo, avait été largement applaudie par les producteurs du "triangle d'or". Cette région de rizières luxuriantes s'étend de Pavie en Lombardie à Vercelli et Novara au Piémont.

Les eaux déchaînées qui ont frappé samedi toute la zone ont noyé des centaines de moutons et de chèvres, décimé les oliviers, fait tomber des ponts et provoqué des glissements de terrain. La principale association agricole italienne, la Coldiretti, a assuré dans un communiqué que la tempête avait causé plus de 300 millions d'euros de dégâts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité