Aller au contenu principal

Les jeunes diversifient les stratégies de placement

Le placement fait partie de la stratégie de gestion de bon nombre d’exploitants. Disponibilité, mais également impacts fiscaux doivent être bien appréhendés.

Sur sa page Facebook, Agri 79 sonde ses amis. Cette semaine, 59% des participants assuraient intégrer le placement dans leur stratégie de gestion d’entreprise.
Sur sa page Facebook, Agri 79 sonde ses amis. Cette semaine, 59% des participants assuraient intégrer le placement dans leur stratégie de gestion d’entreprise.
© Agri79

Le Crédit Agricole confirme l’analyse partagée par Sébastien Caulliez, conseiller de gestion à AS 79 : « Les agriculteurs utilisent particulièrement les livrets A et le livret épargne logement lorsqu’ils veulent mettre de l’argent de côté. La disponibilité du fruit de leur travail offerte par ces produits est rassurante pour bon nombre d’entre eux ». L’assurance vie, plus contraignante, reste attractive sur le plan de la rentabilité. « Dans le cadre d’une succession, ces produits fiscalement autonomes, ont des atouts à faire valoir », poursuit le technicien.

Pour se mettre à l’abri du besoin l’heure de la retraite sonnée, les exploitants agricoles, confrontés à des pensions d’un montant voisin de 850 euros par mois, investissent traditionnellement dans le foncier. « La réflexion sur la retraite s’ouvre de plus en plus tôt dans la carrière, juge Sébastien Caulliez. Les jeunes ont des ambitions et pour les atteindre, ils ont tendance à diversifier les stratégies de placement. La terre, parce qu’elle permet aussi de sécuriser l’activité agricole, est l’une d’elles, le photovoltaïque également. Pour diversifier son patrimoine, mais également optimiser les droits de succession, différents produits sont utilisés en parallèle.

Afin de faire les meilleurs choix, Sébastien Caulliez recommande aux exploitants en réflexion, de réaliser un audit patrimonial. Ce travail permet de faire une photographie du patrimoine existant. Dès lors, on peut appréhender les conséquences de celui-ci dans le cadre d’une succession, mais également en cas de besoins rapides. Le travail sur la stratégie à mettre en place se fera après identification des objectifs à moyen et long terme de l’agriculteur ».

Effectivement, selon que l’agriculteur a besoin de sécuriser sa trésorerie, qu’il souhaite constituer un capital qui soit disponible pour compléter sa retraite le moment venu ou que le niveau de ses revenus le pousse à trouver des outils de défiscalisation, les produits choisis ne vont pas être les mêmes. « Les choix se font après avoir posé tous les tenants et les aboutissants. Il convient de faire le point régulièrement pour s’assurer que les options retenues hier sont toujours en phase avec les actuels besoins ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité